Grèves et météo : quand la réalité paralyse internet

00F0000002686456-photo-capture-du-site-sytadin-le-18-12-2009.jpg
Ca n'aura échappé à personne, la neige tombe à point nommé en plein mouvement social des transports en commun franciliens. L'immobilisme des réseaux routier et ferroviaire cède cependant à l'agitation sur le réseau Internet. Ca bouchonne sur Sytadin pendant que Météo France reste de glace.

De nombreux usagers des transports en commun ont dû gratter le pare-brise de leur voiture ce matin... après s'être assuré de pouvoir prendre la route. Croulant sous la demande, les sites internet d'info trafic et de prévisions météorologiques ont ainsi connu à leur tour des ralentissements, voire des périodes d'indisponibilité.

C'est notamment le cas du site internet Sytadin, qui a frôlé jeudi son record historique d'audience avec près de 512 000 visites, malgré une période d'indisponibilité de deux heures, contre une moyenne d'environ 120 000 visites quotidiennes les jours ouvrables.

L'activation du « mode dégradé » du service n'a pas suffit à éviter la mise à pied de l'hébergement du ministère des transports. La rubrique « Mon Sytadin », le calcul des temps de parcours ou encore la carte des vitesses étaient inaccessibles jeudi, au profit de la carte des bouchons en temps réel, des flash info, de la liste des chantiers et des fermetures nocturnes.

00F0000002686458-photo-capture-du-site-m-t-o-france-le-18-12-2009.jpg
Le site internet de Météo France a quant à lui été confronté à une « situation inédite » et a très largement dépassé son record : il a enregistré 2,9 millions de visites pour 2,2 millions de visiteurs uniques jeudi, contre une moyenne de respectivement 1 et 0,8 million.

Jean-François Stranart, responsable des services en ligne de Météo France nous explique que le site internet est « sensible à la météo » et que « les pics d'audiences correspondent d'ailleurs aux périodes de chutes de neige ». Chacun des serveurs reçoit 50 000 connexions simultanées immédiatement après la diffusion des bulletins télévisés, au terme desquels les internautes souhaitent obtenir des précisions. Des serveurs sont venus renforcer l'infrastructure pour les prochains jours.

00F0000002686460-photo-capture-du-site-meteo-consult-le-18-12-2009.jpg
Météo France a elle aussi mis en place une parade pour ces périodes de forte affluence. Elle dispose d'une « plateforme de débordement » et bascule sur un « site de secours » en cas de saturation. Ce dernier n'affiche qu'une carte de vigilance météorologique.

Les « indisponibilités ponctuelles » du site de Météo France font les choux gras de ses concurrents. Un porte parole de Meteo Consult parle d'« opportunité », puisqu'il récolte une partie de l'audience de Météo France quand ce dernier n'est pas accessible. 745 000 visiteurs uniques auraient d'après lui consulté Meteo Consult jeudi, un chiffre qui pourrait dépasser 1 million vendredi. Le 10 décembre par exemple, une journée comme une autre, le site comptabilisait 266 000 visiteurs uniques. Avec 4 500 téléchargements jeudi, l'application iPhone a quant à elle pratiquement égalé le record du lancement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Bomberman : pionnier du Battle royale et roi du multijoueurs local
Meilleur hébergeur : le comparatif 2021 des meilleurs hébergeurs de site web
Qu'est-ce qu'un bloatware et comment s'en débarrasser ?
Un enfant dépense plus de mille dollars sur l'App Store, Apple efface son ardoise et adresse des excuses
Quelles nouveautés à venir dans la prochaine version de Microsoft Office sur macOS ?
Test Sonos Roam : la mini enceinte portable Bluetooth, WiFi et vocale qui bouscule la concurrence
Bon plan Antivirus : -60% sur Bitdefender Total Security pour sécuriser votre vie numérique !
CyberGhost VPN : une offre spéciale à mini prix à ne pas rater
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Test OnePlus Watch : une première montre connectée abordable et endurante
Haut de page