La stratégie anti-Free d'Orange ? la fidélisation et l'innovation

Par
Le 17 décembre 2009
 0
00c8000002486902-photo-logo-orange.jpg
Alors que c'est demain en début de matinée que l'Arcep, l'Autorité de régulation des télécoms, doit attribuer ou non à Free Mobile la tant convoitée quatrième licence 3G, Stéphane Richard, le futur patron de France Telecom, s'est laissé aller à quelques indiscrétions quant à une éventuelle stratégie « anti-Free ».

Premier opérateur mobile français, avec 25,354 millions de clients recensés à la fin du mois septembre dernier, Orange n'entend pas perdre des parts de marché dans la téléphonie mobile, même avec l'arrivée d'un nouvel opérateur mobile. Si Iliad a déjà su jouer les trublions de l'internet Hexagonal en se faisant une place dans le monde des opérateurs ADSL, au nez à la barbe de France Telecom, le groupe télécom se méfie tout de même des ambitions de Free en matière de mobilité.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les deux groupes s'affrontent dans ce domaine, notamment en matière d'obtentions de licences Wimax. Mais interrogé par le Figaro sur l'arrivée de Free mobile sur le marché, Stéphane Richard précise que « Free est une belle machine qui a fait de grandes choses. C'est un concurrent redoutable. ». Avant d'ajouter que « ma priorité est de préparer Orange au mieux à son arrivée, en fidélisant nos clients et en redoublant d'innovation ».

Reste à savoir quels seront les moyens mis en œuvre par France Telecom pour fidéliser ses clients mobiles (voIP, quadruple play, nouveaux forfaits ?) et innover...
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top