Violation de brevets : c'est au tour d'Apple d'attaquer Nokia

Par
Le 14 décembre 2009
 0
00c8000001961298-photo-logo-apple.jpg
Les principaux acteurs de la téléphonie mobile ne se font pas de cadeau. Alors que Qualcomm et Nokia ont enterré la hache de guerre après des années de bataille juridique suite à l'utilisation censée être abusive de brevets 3G, Apple et Nokia ont également entamé une série de procès.

En octobre dernier, à l'occasion de la publication de ses derniers résultats financiers, Nokia avait créé la surprise en accusant la firme de Cupertino d'avoir violé une dizaine de brevets liés aux connexions GSM, UMTS (3G) et WLAN sur ses iPhone. Le Finlandais avait alors déposé une plainte auprès de la cour fédérale de l'état du Delaware. Selon les analystes de Piper Jaffray, Nokia chercherait à obtenir entre 1 et 2% de royalties sur chaque iPhone vendu en compensation de l'utilisation de ses brevets. Cela représenterait la coquette somme de 6 à 12 dollars par iPhone.

Cette fois, en attendant de se défendre sur ce point, Apple a annoncé avoir à son tour déposé une plante contre Nokia. La firme à la pomme reproche au numéro un mondial des mobiles d'avoir violé 13 de ses brevets. « Les autres groupes doivent nous concurrencer en mettant au point leurs propres technologies, pas en volant les nôtres », a précisé Bruce Sewell, le conseiller juridique d'Apple.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top