Patrick Robin, 24h00.fr : "Nous serons rentables dès le premier numéro."

Par
Le 03 décembre 2009
 0
Fondateur de 24h00.fr, Patrick Robin revient sur le lancement de son magazine papier, un nouveau gratuit féminin inaugurant pour la première fois le marketing à la performance..

JB - Patrick Robin, bonjour. Quel est l'accueil pour votre nouveau Mag, 24h00 ?

012c000000526811-photo-patrick-robin.jpg
Patrick Robin
PR - Tout le monde est très positif et a compris le positionnement de ce nouveau magazine féminin, dédié aux e-shoppeuses. On ne cherche pas à se racheter une conscience en parlant de sujets de société comme les femmes Afganes. Notre ligne est 100% shopping et c'est ce qui plaît à nos lectrices.

JB - Justement, combien de lectrices ont eu ce magazine entre leurs mains ?

PR - La distribution a commencé il y a quelques jours et devrait s'étaler pendant plusieurs semaines pour atteindre 200 000 exemplaires dont 50 000 dans les colis Telemarket et 150 000 sur présentoir. Je ne peux pas vous donner les chiffres pour cette fin Novembre mais notre partenaire, chargé de la distribution, n'avait jamais vu une prise en main aussi rapide.

JB - Et quid des différentes versions digitales ?

PR - Suite à l'envoi d'une première vague de courriels, plus de 30 000 personnes ont feuilleté la version digitale de 24h00 et nous devrions prochainement envoyer une seconde vague ainsi que des mailing spécifiques incluant les codes malins de nos partenaires marchands.

JB - Plus de 2 millions de "e-shoppeuses" reçoivent vos courriers électroniques. Ce magazine en papier est-il vraiment nécessaire ?

PR - Je crois à l'efficacité du mix média et à la complémentarité des différents formats que sont le magazine papier, le magazine digital, le portail web ou les newsletters.

Le online convient à une consommatrice plus spontanée, à la recherche de nouvelles catégories de marchands parmi les 60 000 qui existent sur la toile.

Un magazine papier donne des idées et va séduire une consommatrice plus ponctuelle. Dans ce numéro, nous proposons par exemple une sélection de plus de 250 adresses de e-commerçants.

Le offline renforce le online et vice versa. Cette conviction est d'ailleurs partagée par les annonceurs, y compris les plus ROIstes, qui sont de plus en plus nombreux à tester nos formats publicitaires.

JB - Concrètement, combien leur a coûté l'insertion dans le magazine papier ? L'opération sera t'elle rentable pour eux ?

PR - Nous avons un modèle économique à la performance mais l'insertion d'une publicité était effectivement assortie d'un minimum garanti de 3500 euros. 80% des annonceurs vont immédiatement amortir cet investissement et bénéficieront ensuite d'un surcroît de visibilité et d'image pour leur marque.

Tous nos annonceurs ont d'ailleurs parfaitement compris qu'ils faisaient aussi du branding et ils nous ont fourni des créations d'une grande qualité.

JB - L'impression et la distribution du papier ont un coût. L'opération est-elle également rentable pour 24h00 ?

PR - Nous touchons en moyenne de 5 à 10 euros de commission sur les ventes générées chez nos partenaires. Il est encore trop tôt pour vous répondre mais la tendance est plus qu'excellente.

Les 31 insertions publicitaires devraient couvrir nos frais et je pense que nous serons rentables dès le premier numéro.

JB - L'initiative doit faire grincer des dents dans la presse féminine...

PR - Beaucoup de médias ont évoqué le lancement d'un nouveau magazine féminin gratuit mais très peu ont mis l'accent sur le côté disruptif de notre modèle économique ce qui m'étonne un peu.

Notre modèle ne pourra jamais s'imposer à toute la presse papier mais je suis persuadé que les annonceurs auront de plus en plus besoin de mesurer l'efficacité de leurs campagnes quel que soit le media.

JB - Vous avez abandonné le modèle des ventes privées. Quel est votre objectif désormais ? Créer le LeGuide.com des femmes ? Rivaliser avec AuFéminin ? Racheter d'autres sites liés au shopping ?

PR - Je connais bien LeGuide.com puisque je fais parti de ses premiers investisseurs privés. 24h00.fr est effectivement un compagnon pour les e-shoppeuses mais nous ne proposerons jamais de grands listings de prix.

Nous sommes bien évidemment un intermédiaire qui facilite la mise en relation entre les marchands et les e-shoppeuses. Mais nous allons essayer d'inventer notre propre modèle en essayant d'imposer un environnement qualitatif et tendance, être plutot un moteur d'inspiration pour les e-shoppeuses.

JB - Patrick Robin, je vous remercie.

0280000002649898-photo-24h00.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top