Les 10 projets mobiles phare développés par Qualcomm en 2010

Par
Le 23 novembre 2009
 0
00fa000002619850-photo-innovation-qualcomm.jpg
La société américaine Qualcomm a organisé dernièrement à Londres un évènement baptisé « Innovation Qualcomm » dans lequel le but était de présenter les principaux projets mobiles qui seront développés par la marque dans les prochaines années.

Inconnu du grand public, Qualcomm fabrique des puces sans fil 3G pour des téléphones et ordinateurs portables, cherche à promouvoir en dehors des USA sa norme de TV Mobile - le MediaFlo - et tente de diversifier ses activités en concurrençant Intel dans son secteur de prédilection, celui des processeurs mobiles. Et selon Andrew Gilbert, le patron de Qualcomm Europe (photo), le vieux continent constitue l'un des axes de développement majeur pour la société.

« C'est un marché très important. En fin d'année, près d'un utilisateur européen de mobile sur deux utilisera une connexion 3G », précise-t-il. En Europe de l'Est, le taux de pénétration de la 3G a ainsi fortement augmenté, devant passer de 7% en 2009 à 11% en 2010. Si dans certains pays comme en Russie, cela fait des années que la 3G existe, ce n'est qu'aujourd'hui qu'elle commence réellement à décoller. Et profitant de la vente puces 3G sur de nouveaux terminaux, Qualcomm, qui doit son nom à la contraction des mots « Quality » et « Communications », envisage également de développer davantage de services associés.

Puce 3G, puce « 4G », fabrication d'écrans, de processeurs mobiles ou d'accessoires, Qualcomm fait un pas de plus vers le grand public tout en proposant la très grande partie de ses solutions en marque blanche. Nous avons sélectionné 10 projets qui seront fortement poussés par Qualcomm en 2010.


Mirasol utilisé pour afficher une vidéos à 30 img/s

1. Mirasol. Il s'agit d'une technologie d'écran ne consommant que très peu d'énergie. Différentes des solutions e Ink utilisées sur la plupart des livres électroniques du marché, elle exploite le système MEMS (Microelectromechanical systems) qui réfléchit la lumière et qui permet de gérer également la couleur et un affichage de vidéos. Présentée devant un parterre de journalistes, cette technologie sera prochainement disponible sur une sélection de eReader. Elle est annoncée comme consommant un cinquième de l'énergie d'un mobile classique. Mirasol est dores et déjà commercialisé et intégré sur une sélection de récepteurs GPS et baladeurs MP3.

012c000002620230-photo-mirosol.jpg
012c000002620228-photo-mirosol.jpg

« Mirasol déjà commercialisé »

00c8000002620234-photo-mirosol.jpg
00c8000002620236-photo-mirosol.jpg
00c8000002620232-photo-mirosol.jpg

« Bientôt sur des livres électroniques »


2. Snapdragon. Quel est le point commun entre les smartphones Acer F1, Toshiba TG01 et HTC HD2 ? Ils exploitent tous une puce « QSD8x50 » dérivée de la plateforme Snapdragon de Qualcomm. Elle permet d'utiliser de nombreuses fonctions multimédia via un processeur cadencé à 1 Ghz, un DSP à 600 Mhz, la 3G, le WiFi, le Bluetooth et le GPS. Trois prototypes de terminaux exploitant une puce Snapdragon ont été présentés à Londres. Ils sont des « smartbooks », c'est à dire des mini ordinateurs portables toujours connectés au réseau 3G, même en veille. En plus d'une tablette de Mangrove sous Windows Mobile 6.5, ce sont deux prototypes de smartbooks conçus par Quanta qui ont été mis en avant : le premier fonctionnant sous Android et le second possédant un form factor assez innovant, le produit pouvant se transformer en tablette tactile ou en véritable ordinateur à clavier. Qualcomm annonce disposer de 15 qui vont lancer 40 terminaux Snapdragon dans les prochains mois.

012c000002620250-photo-innovation-qualcomm.jpg
012c000002620252-photo-innovation-qualcomm.jpg

« smartbook sous Android »

00c8000002620256-photo-innovation-qualcomm.jpg
00c8000002620258-photo-innovation-qualcomm.jpg
00c8000002620260-photo-innovation-qualcomm.jpg

« Snapdragon sur un Windows Phone »

00c8000002620262-photo-innovation-qualcomm.jpg
00c8000002620264-photo-innovation-qualcomm.jpg
00c8000002620266-photo-innovation-qualcomm.jpg

« smartbook au form factor innovant »


3. HSPA+. Qualcomm veut développer l'après 3G. Pour ce faire, c'est la technologie HSPA+, et non le Wimax, qui a été choisie. Il s'agit d'une « simple » évolution des réseaux HSPA actuels pouvant utiliser des débits sensiblement revus à la hausse. Déjà intégrée dans des clés USB 3G++, cette technologie permet d'atteindre des débits en téléchargement de 28 mbps. En émission de données, ils atteignent 5 mbps. Des réseaux HSPA+ ont déjà été lancés en Espagne, en Grèce, en Roumanie et en Pologne. A noter qu'une technologie baptisée HSPA+ release 8 permettra pour sa part d'exploiter des débits maximums de 40 mbps en téléchargement et 11 mbps en émission de données. Il ne reste plus qu'à inventer les usages pour les exploiter au maximum.

012c000002620354-photo-innovation-qualcomm.jpg
012c000002620356-photo-innovation-qualcomm.jpg

« Une clé USB HSPA+ »


4. LTE. C'est ce que l'on peut appeler la « 4G ». Cette technologie de haut-débit mobile ne verra en revanche pas le jour avant la fin de l'année prochaine aux USA au plus tôt. Sa généralisation devrait donc attendre le début d'année 2011. La norme LTE permet de gérer de nouvelles bandes de fréquences et permet de mieux fonctionner notamment à l'intérieur des bâtiments. Une évolution du LTE, nommée LTE Advanced, est déjà envisagée.

012c000002620362-photo-innovation-qualcomm.jpg
012c000002620364-photo-innovation-qualcomm.jpg

« une puce multimode 3G/LTE chez Qualcomm »


5. Plaza. Plaza Retail et Mobile Internet sont deux kiosques de téléchargements compatibles avec la plateforme mobile de Qualcomm : Brew. Essentiellement développée aux USA, elle compte pour l'heure déjà plus de 2 millions d'applications payantes et aurait généré un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars. « Nous générons plus de valeur qu'une marque bien connue des smartphones », rappelle Qualcomm, faisant référence à l'App Store d'Apple. Cet « App Store » pour featurephones est compatible avec 200 millions de terminaux vendus dans le monde. A terme, il sera également disponible sur des smartphones.

6. eCall et Wireless Health. Qualcomm a conçu deux technologies d'aide à la personne. eCall est un chipset prévu pour être intégré dans les automobiles dans le but d'être en conformité avec les prochaines normes européennes. Ces dernières visent d'ici 2012 à avoir un système d' « alerte » en cas d'accident avec une remontée d'informations comprenant notamment son emplacement géographique. Qualcomm « Wireless Health » permet pour sa part à la marque d'entrer dans le monde médical avec un système tout en un comprenant une puce 3G et différents outils de monitoring de santé.

7. Femtocells. Qualcomm est un acteur discret mais bien présent dans le monde des femtocells. Cette technologie permet d'insérer des mini antennes 3G dans les box Internet des principaux fournisseurs d'accès à Internet du marché. Les puces femtocells de la marque peuvent fonctionner en HSPA+ et en EV-DO, pour être utilisées sur des box résidentielles à la fois en Europe et aux Etats-Unis.

8. eZone. Concurrente des solutions de recharge sans fil exploitant le principe de l'induction éléctro magnétique, la technologie eZone permet de recharger n'importe quel terminal mobile simplement en le posant sur une plaque, sans utiliser le moindre fil. Le contact n'est même pas nécessaire. Il faudra dans un premier temps utiliser une coque compatible sur les actuels mobiles du marché mais Qualcomm envisage d'embarquer sa technologie dans de nouveaux terminaux. L'avantage par rapport aux autres technologies du marché est qu'elle peut recharger jusqu'à 5 terminaux simultanément et ce en moins de 2 heures par mobile. Il est possible de spécifier de plus certains cas particuliers pour recharger en priorité certains mobiles. A noter que le eZone pourrait être intégré à terme sur des mobiles, des consoles portables, des baladeurs MP3 ou même des oreillettes Bluetooth. Les premiers terminaux équipés du eZone sont attendus en 2010.

017c000002620412-photo-innovation-qualcomm.jpg

« Des mobiles que l'on peut recharger... sans fil »


9. Skitfa. Il s'agit d'une technologie qui permet de mieux exploiter des terminaux compatibles avec la norme de partage de fichiers multimédia DLNA. Utilisable gratuitement, elle est compatible avec tous les terminaux DLNA et UPnP et permet d'utiliser les données partagées simplement depuis un Mac, un PC sous Windows ou sous Linux. Il suffit ainsi par exemple d'un téléviseur DLNA pour accéder à certains contenus partages par d'autres périphériques DLNA de sa maison. Plus impressionnant encore, cette technologie peut ajouter des fonctionnalités aux périphériques DLNA en question. A l'occasion du Innovation Qualcomm, c'était ainsi une console PS3 qui permettait d'accéder à un client Twitter sans ajouter un quelconque logiciel sur la console de salon. Un procédé similaire peut être utilisé sur une télévision DLNA.

017c000002620416-photo-innovation-qualcomm.jpg

« Les contenus partagés DLNA sur le PC »


10. Le mobile comme 6ème sens ?. A la fin de sa conférence, Qualcomm a imaginé ce que pourrait devenir le mobile de demain. Partant du principe qu'il intègre désormais de plus en plus de capteurs, pourquoi ne pas considérer qu'il peut être notre 6ème sens ? Cela devrait permettre de bénéficier de plus nombreux contenus locaux et de découvertes de services, le tout via un système de réalité augmentée. Que ce soit via des cartes ou directement en 3D en pointant des éléments réels, Qualcomm croit à la démocratisation de ces services.

017c000002620454-photo-innovation-qualcomm.jpg

« Un 6ème sens très mobile »
Modifié le 18/09/2018 à 14h42

Les dernières actualités

scroll top