Clé 3G : nouvelle facture record de 159 212 euros

le 18 novembre 2009 à 11h59
0
000000F002612166-photo-facture-de-m-spadaro.jpg
Nouvelle épidémie dans le domaine de la téléphonie mobile : celle des factures astronomiques d'internet mobile. Nous apprenions effectivement lundi qu'un cafetier avait reçu une facture de 45 900 euros, mais deux autres mobinautes ont profité de la médiatisation de cette première affaire pour faire part de leurs mésaventures.

Un médecin urgentiste a ainsi fait savoir qu'il avait reçu une facture de plus de 159 000 euros pour avoir dépassé son forfait « illimité ». Jean Spadaro souscrit en novembre 2008 à l'offre Orange Internet Everywhere de base, qui lui permet de connecter son ordinateur à internet en déplacement avec une clé 3G, pour 30 euros par mois. Mais sa facture atteint jusqu'à 860 euros au mois d'avril et sur les conseils du service clientèle, il passe sur l'offre illimitée Orange Business Everywhere à 62 euros par mois.

Au mois de mai 2009, le médecin croit à une blague en recevant une facture de 159 212 euros. M. Spadaro affirme ne pas avoir été informé que son forfait « illimité » l'était dans le temps mais pas en volume, facturé hors forfait au-delà d'un quota de 1 Go. Ses deux fils et lui ont donc navigué sur internet « comme à la maison », comme ils le feraient tout naturellement avec un forfait illimité à l'ADSL. À 13 euros hors taxe le mégaoctet supplémentaire, la moindre vidéo YouTube ou photo en pièce-jointe coûte une petite fortune.

M. Spadaro entame alors une procédure de réclamation. Il a pour toute réponse des « mises en demeure avec menace de saisie », puis on lui assure au fil des mois que « son cas est étudié, que son dossier est en cours de traitement, que la personne concernée sera avisée ». Il débloque la situation en menaçant de médiatiser l'affaire, obtenant deux avoirs venant en déduction de la facture. Le médecin a finalement mis ses menaces à exécution pour être enfin dédommagé des frais de rejet du prélèvement automatique.

Il succède à un deuxième cas médiatisé, en comparaison presque anecdotique, d'un responsable d'une société de courtage d'assurance qui doit 39 500 euros pour avoir lui aussi dépassé son forfait illimité Orange.

01E0000002608482-photo-orange-internet-everywhere.jpg

Ces trois affaires ont toute un point commun : le manque de clarté de ces offres dites « illimitées » est à chaque fois en cause. En outre, le système d'alerte de dépassement ou de connexion depuis l'étranger n'aurait pas fonctionné. Pour l'heure, aucun des trois abonnés n'a cru bon de saisir la justice pour publicité mensongère.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Revolut travaille sur des coffres collaboratifs, à défaut de proposer des comptes communs
COMPUTEX 2019 - NVIDIA : comment suivre la conférence en direct ?
Groupy arrive sur Steam, pour grouper vos logiciels par onglets
En France, un quart des internautes regarderaient la TV en direct via un service illégal
Amazon a le soutien de ses actionnaires pour vendre sa reconnaissance faciale à l’État
Énergies du futur : la Chine commence à parier sur l'hydrogène
COMPUTEX 2019 - AMD : comment suivre la conférence en direct ?
Amazon : la gamification pour rendre le travail en entrepôt
Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
scroll top