Test du Nokia N900 sous Maemo 5, où quand un ordinateur se transforme en smartphone

Par
Le 16 novembre 2009
 0
00fa000002603054-photo-n900.jpg
Nokia va lancer dans les prochains jours en France un nouveau téléphone mobile haut de gamme. Prenant la place du N97 en devenant le nouveau fleuron de la marque, le N900 n'est pas à proprement un téléphone. Il s'agit plutôt d'un ordinateur miniaturisé équipé de fonctions de téléphonie.

Ainsi, si les tablettes N800 et N810 ne permettaient que d'utiliser des fonctions de voix sur IP, la tablette hybride N900 permet pour sa part d'envoyer des SMS (mais pas de MMS), des emails ou d'effectuer des appels GSM. Et après les systèmes Series 40 sur ses featurephones et Symbian S60 sur ses smartphones, Nokia a choisi d'utiliser sur le N900 un système GNU/Linux baptisé « Maemo 5 ».



0118000002603058-photo-n900.jpg
0118000002603060-photo-n900.jpg

0118000002603062-photo-n900.jpg
0118000002603064-photo-n900.jpg

0118000002603066-photo-n900.jpg
0118000002603068-photo-n900.jpg

0118000002603070-photo-n900.jpg
0118000002603072-photo-n900.jpg

0118000002603074-photo-n900.jpg
0118000002603076-photo-n900.jpg

Maemo 5 : une nouvelle interface tactile
D'où la surprise quand on démarre pour la première fois le smartphone. Certes on retrouve toujours le logo animé avec les deux mains serrées au lancement de l'appareil mais son interface tactile est très différente de celle rencontrée par les smartphones tactiles sous Symbian S60 5ème édition. Elle est à vrai dire beaucoup moins grand public, le N900 étant plus destiné à un public de technophiles qu'au très grand public.

0118000002602524-photo-n900.jpg
0118000002602526-photo-n900.jpg

Par défaut, ce sont quatre pages d'accueil qui sont proposées. Pour les faire défiler, deux choix sont disponibles : au doigt en passant de l'une à l'autre aussi intuitivement qu'en tournant les pages d'un livre, ou au stylet, le N900 étant livré avec un tel accessoire. Dommage qu'il fasse « toc », étant entièrement conçu de plastique. Heureusement, contrairement au stylet des derniers smartphones de Samsung, il pourra être rangé directement dans le smartphone N900. La première page s'affichant sur le N900 sitôt sa carte SIM insérée est constituée de 3 raccourcis vers des pages web : facebook.com, twitter.com et google.com.

0118000002602528-photo-n900.jpg
0118000002602530-photo-n900.jpg

Par défaut, il n'existe aucun widget pour afficher ou mettre à jour son statut vers ses réseaux sociaux favoris. Seul une icône Facebook est disponible via le lanceur d'applications. Après avoir téléchargé et installé ce programme, il devient possible d'afficher sur la page d'accueil les flux mis à jour en quasi temps réel de ses statuts Facebook. Pour Twitter, il faudra télécharger un programme tiers (Mauku) disponible sur le site de Maemo.org pour disposer de la liste des derniers flux mis à jour sans passer par le site mobile du réseau social. Ce programme n'est pas utilisable sous la forme d'un widget sur la page d'accueil.

0118000002602534-photo-n900.jpg
0118000002602536-photo-n900.jpg

Pour réorganiser les icônes ou widgets présents sur les 4 pages d'accueil du smartphone, il suffit de cliquer une première fois sur le « bureau » puis de cliquer sur l'icône qui apparait en haut à droite (une roue). Il suffit alors de déplacer les éléments à l'endroit de son choix. En cliquant sur le menu situé en haut à gauche de la page, il est possible d'ajouter des widgets, des raccourcis web ou de changer de thème. D'une manière générale, pour contrôler plus finement les paramètres d'un programme, il est possible de cliquer en haut et au milieu de l'écran. Cela affiche un menu spécifique à chaque application. Sur la page d'accueil, ce menu n'existe pas mais il reste possible de cliquer sur l'heure pour gérer le volume de l'appareil, ses connexions, sa batterie ou son profil.

00c8000002602554-photo-n900.jpg
00c8000002602556-photo-n900.jpg
00c8000002602558-photo-n900.jpg

Pour terminer sur l'interface tactile du smartphone N900, signalons l'utilisation d'un bouton situé en haut à gauche de l'écran, possédant plusieurs fonctions. Il s'agit d'un bouton virtuel multifonctions qui permet de gérer les programmes déjà lancés - le système étant multitâche -, d'afficher un lanceur d'applications ou permettant de retourner à la page d'accueil.

Maemo 5 : un système d'exploitation multitâche
Le passage d'une application à l'autre sur le N900 est très rapide mais peut parfois connaitre quelques lenteurs, surtout si de nombreuses applications ont déjà été lancées. Dans nos tests, la puce ARM Cortex A8 (600 Mhz) a fait des merveilles, le système restant dans la grande majorité des cas très fluide. Seuls quelques problèmes de lenteur ont été notés lors de l'affichage de lourdes pages web intégrant des animations Flash.

0118000002602532-photo-n900.jpg
0118000002602538-photo-n900.jpg

Le système de lancement d'applications en tâche de fond est bien conçu, proche du « ALT + TAB » pour les utilisateurs de PC sous Windows. On retrouve ainsi des copies d'écran d'applications affichées sous la forme de miniatures. Un clic sur l'application l'affiche en plein écran. Cependant, pour compliquer un peu cette tâche, certains programmes pourront être fermés directement en cliquant sur la croix située en haut à droite de l'écran, alors que pour d'autres il sera nécessaire de cliquer en haut à gauche de l'écran sur le bouton multifonctions pour le forcer à basculer en fond de tâche.

00c8000002602540-photo-n900.jpg
00c8000002602542-photo-n900.jpg
00c8000002602544-photo-n900.jpg

De même, il aurait été plus judicieux, comme sur le système Web OS de Palm, de faciliter le passage d'une application à l'autre. Car le système obligeant à cliquer sur le bouton virtuel multifonctions en haut à gauche de l'écran n'est pas des plus intuitifs. Et suivant la vitesse de clic sur ce bouton, la fonction exécutée sera différente. C'est un coup à prendre mais cela aurait été plus simple d'afficher une barre des tâches dans laquelle on peut retrouver les icônes de programmes déjà lancés. L'avantage de la plateforme Maemo étant son côté ouvert et open-source, il devrait pas falloir attendre très longtemps pour bénéficier d'une telle fonctionnalité.

Dernier détail, tous les programmes exécutés sur le smartphone ne pourront tourner qu'en mode paysage. Seules quelques rares applications comme le gestionnaire d'appels téléphoniques ou de photos seront capables d'exploiter son accéléromètre pour basculer en mode portrait. C'est assez étrange, tous les smartphones modernes pouvant gérer aisément un passage en mode portrait/paysage pour la grande majorité de leurs applications intégrées.

N900 : un navigateur web très complet
Interface tactile mise à part, le N900 se différencie de ses concurrents par l'utilisation d'un navigateur web très performant, dérivé de celui de Mozilla, le rendant compatible avec le Flash en version 9.4 et avec l'AJAX. Les pages web s'afficheront rapidement, qu'elles soient lourdes (lemonde.fr) ou légères (Google, Google News). Il suffit de déployer son clavier AZERTY complet pour taper l'adresse d'un site web ou pour lancer une recherche sur Google. L'historique des pages web s'affiche sous la forme de miniatures, une fonction très intéressante et surtout très pratique.

0118000002602654-photo-n900.jpg
0118000002602656-photo-n900.jpg

Et cerise sur le gâteau, les pages pourront gérer des animations Flash. Nous avons testé plusieurs sites dotés d'animations Flash; résultat : les publicités s'afficheront sans saccades alors que la plupart des vidéos en Flash resteront saccadées. De YouTube à Dailymotion en passant par Vimeo, les vidéos pourront s'afficher en plein écran ou en mode fenêtré mais le tout ne sera pas très fluide. Le son s'affiche correctement. Le site Deezer.com ne s'affiche pas sur la tablette Internet de Nokia. A l'inverse, certains sites très gourmands en ressources mémoires, comme Google Wave, s'afficheront correctement sur le N900.

0118000002602658-photo-n900.jpg
0118000002602660-photo-n900.jpg

Comme l'appareil n'intègre pas d'écran multipoint, il est possible de zoomer ou dézoomer à travers les pages web directement en utilisant deux boutons physiques présents sur le smartphone. Ce sont les boutons de volume qui remplissent cette fonction quand le navigateur web est lancé. A noter que ce dernier ne peut pas gérer d'onglets comme Firefox ou IE sur PC mais permet d'être lancé en plusieurs instances différentes. De ce fait, en ouvrant une nouvelle page, une nouvelle instance du navigateur est lancée, permettant de la réduire, de l'afficher en plein écran ou de la fermer aisément.

0118000002602662-photo-n900.jpg
0118000002602664-photo-n900.jpg

Depuis quelques jours, un navigateur alternatif, Firefox mobile, peut être téléchargé sur le smartphone N900. Ce dernier gère directement des onglets mais reste encore peu stable. Les pages s'affichent encore assez lentement même si son interface graphique est beaucoup plus jolie que celle du navigateur web par défaut du N900. Un navigateur web en devenir mais trop lent pour fonctionner dans le cadre d'un usage quotidien.

0118000002602666-photo-n900.jpg
0118000002602684-photo-n900.jpg

A noter que de tous les programmes installés par défaut sur le N900, c'est le navigateur Web qui nous a posé le plus de problèmes, causant parfois un blocage du système de quelque secondes. Il possède enfin quelques fonctions inédites comme une possibilité de lui ajouter des plugins, pour supprimer les publicités (adblock) ou pour afficher des animations shockwave par exemple.

N900 : un photophone de qualité, un caméraphone moyen
Le N900 est équipé d'un appareil photo numérique de 5 megapixels avec optique Carl Zeiss et double LED Flash. Au niveau technique, il est donc moins performant que les derniers Satio de Sony Ericsson mais il capture en revanche des photos rapidement via une qualité d'image plus que correcte. Il y a certes du bruit dans l'image dans des environnements sombres mais l'appareil se débrouille très bien partout ailleurs.

0118000002602752-photo-n900.jpg
0118000002602754-photo-n900.jpg

Le logiciel de capture d'images est assez sommaire, même si les fonctions principales sont affichés à l'écran pour passer en photo de portraits ou de paysages, avec ou sans Flash. La gestion de l'auto-focus est rapide et performante. Une fois la photo capturée, il est possible de l'envoyer par mail, de la supprimer ou de la partager. Cette dernière est optimisée pour fonctionner avec le service Ovi mais il est possible de l'ouvrir à d'autres réseau sociaux comme Facebook (via logiciel supplémentaire) ou FlickR. Il n'existe aucune ouverture vers Twitter.

015e000002602756-photo-n900.jpg

En mode vidéo, cela se corse avec des vidéos enregistrées via une résolution maximale de 848 x 480 pixels au format MPEG-4 Video, AAC. Une vidéo de deux minutes occupera près de 50 Mo de stockage. Et sa qualité est passable, très correcte dans des environnements lumineux mais très neigeuse dans des environnements sombres.

000000b402602758-photo-n900.jpg
000000b402602760-photo-n900.jpg

000000c802602762-photo-n900.jpg
000000c802602764-photo-n900.jpg

« Exemple de photos prises avec le N900 (cliquez pour les agrandir) »


N900 : place à la musique, aux photos et aux vidéos

0118000002602840-photo-n900.jpg
0118000002602842-photo-n900.jpg

Le système Maemo 5 du N900 propose deux logiciels différents pour gérer ses fichiers multimédia. On retrouve d'un côté un « lecteur multimédia » capable d'afficher des musiques, des vidéos ou des radios Internet et de l'autre un lecteur d'images. Ce dernier affichera toutes les photos sous forme de miniatures. Un clic sur une photo l'affichera en plein écran, avec des fonctions de partage associées. Une fois encore, comme le smartphone n'intègre pas d'écran multipoint, il sera possible d'utiliser les touches de volume pour zoomer ou dézoomer.

0118000002602844-photo-n900.jpg
0118000002602846-photo-n900.jpg

Cette fonction est gérée assez rapidement même si certains temps de latence sont à noter quand on zoome trop rapidement sur une image. Le gestionnaire de musiques s'avère agréable à utiliser au quotidien, pouvant aisément remplacer un iPod... ou un iPhone. Les pochettes d'albums et les listes de lecture sont gérés nativement, de même que les classements par ID3Tag, qu'il s'agisse de catégories (liste, artiste, auteur) de fonctions de classement annexes (derniers morceaux, derniers lus, les plus lus, jamais lus). En revanche, allez savoir pourquoi mais le lecteur MP3 est parfois lent à afficher la « timeline » d'un morceau, pour se déplacer dans ce dernier au doigt et avancer ou reculer dans la musique.

0118000002602824-photo-n900.jpg
0118000002602826-photo-n900.jpg

0118000002602828-photo-n900.jpg
0118000002602830-photo-n900.jpg

« Ecoute d'une musique »

Le gestionnaire de vidéos est pour sa part des plus classiques, permettant de mettre en pause, d'avancer ou de reculer dans une vidéo. Une fonction de partage est également présente.

0118000002602832-photo-n900.jpg
0118000002602834-photo-n900.jpg

La fonction d'affichage des radios Internet est enfin bien conçue, avec un classement par pays.

0118000002602836-photo-n900.jpg
0118000002602838-photo-n900.jpg


Maemo 5 : email, SMS et téléphonie

0118000002602868-photo-n900.jpg
0118000002602870-photo-n900.jpg

La couche de téléphonie du N900 est assez sommaire, similaire à celle des smartphones S60, avec toujours autant d'austérité dans les menus proposés. Le gestionnaire d'emails et de SMS ne permet pas pour le moment d'envoyer des MMS. En revanche, il est compatible avec la messagerie Exchange de Microsoft. Mais sur ce dernier point, il faudra aller dans le menu « paramètres » de l'appareil pour configurer un compte Exchange. En lançant le gestionnaire classique de messagerie, seule une configuration des serveurs POP ou IMAP est proposée. Dommage.

0118000002602874-photo-n900.jpg
0118000002602876-photo-n900.jpg

0118000002602878-photo-n900.jpg
0118000002602880-photo-n900.jpg

0118000002602882-photo-n900.jpg
0118000002602884-photo-n900.jpg

« Gestionnaire d'emails »

A noter que ce dernier peut gérer des emails en HTML dans de bonnes conditions mais il aura beaucoup de mal à gérer leurs images associées. Il est possible de les télécharger en local sur le smartphone mais il n'est pas possible de les afficher comme dans un email classique au format HTML. Enfin, tous les comptes - y compris Exchange - pourront être configurés pour récupérer automatiquement les messages toutes les X minutes (de 5 minutes à plusieurs heures), mais le Push Mail n'est pas supporté. Il est possible de configurer la manière d'être alerté d'un nouveau message, en utilisant le vibreur et/ou une LED externe de l'appareil en plus d'une éventuelle alerte sonore.

0118000002602862-photo-n900.jpg
0118000002602864-photo-n900.jpg

0118000002602872-photo-n900.jpg
0118000002602866-photo-n900.jpg

« Gestionnaire de contacts »

Il est possible de synchroniser les contacts de l'appareil avec les services Ovi ou directement depuis un PC. Enfin, un gestionnaire de SMS est présent, permettant également d'utiliser les fonctions de messagerie instantanée du N900. Plusieurs messageries sont compatibles, comme Ovi Contacts ou Google Talk.

0118000002602886-photo-n900.jpg
0118000002602888-photo-n900.jpg

« Gestionnaire de SMS »


Maemo 5 : une suite logicielle complète

0118000002602910-photo-n900.jpg
0118000002602912-photo-n900.jpg

« Installateur de programme et calendrier »

En plus des programmes déjà listés dans ce test, le N900 est livré avec de très nombreux logiciels pré installés. Mais pour certains, si leur icône est bien présente dans le lanceur d'applications du smartphone, il faudra l'installer pour vraiment l'utiliser. C'est le cas notamment du logiciel Facebook et du gestionnaire de documents MS Office. Allez savoir pourquoi, ce dernier comporte l'installateur intégré dans l'appareil mais n'a pas été pré installé. Prévoyez moins de 5 minutes pour l'installer (pour de bon cette fois).

0118000002602914-photo-n900.jpg
0118000002602916-photo-n900.jpg

« Calendrier »

0118000002602918-photo-n900.jpg
0118000002602920-photo-n900.jpg

0118000002602922-photo-n900.jpg
0118000002602924-photo-n900.jpg

0118000002602926-photo-n900.jpg
0118000002602928-photo-n900.jpg

0118000002602930-photo-n900.jpg
0118000002602936-photo-n900.jpg

« Ovi Maps »

Le gestionnaire de calendrier n'est pas compatible avec GCalendar tandis que le lecteur de documents MS Office ne permet pas de les éditer ou d'en créer de nouveaux. La saisie de texte est possible de deux façons : en utilisant son clavier physique ou en utilisant un clavier virtuel. Le N900 est également livré avec une version complète de Ovi Maps pour gérer la boussole (logicielle) et la puce GPS de l'appareil. Il est possible d'accéder aux cartes en mode plan, satellite ou terrain, de même qu'à une fonction de guidage d'un point A à un point B.

0118000002602938-photo-n900.jpg
0118000002602946-photo-n900.jpg

0118000002602948-photo-n900.jpg
0118000002602950-photo-n900.jpg

0118000002602952-photo-n900.jpg
0118000002602954-photo-n900.jpg

« Paramètres du N900 et gestionnaire de notes »

0118000002602956-photo-n900.jpg
0118000002602958-photo-n900.jpg

« Gestionnaire de fichiers et Paint »

Une calculatrice, une alarme, un gestionnaire de notes ou de fichiers est également de la partie, de même qu'un logiciel de type « Paint » de Microsoft qui permet d'enregistrer des croquis (doigt ou stylet). A noter enfin quelques jeux installés par défaut comme un jeu d'échec ou de Mahjong. En plus d'un Xterm pour les aficionados de la ligne de code, le N900 intègre de plus un programme permettant de sauvegarder ou restaurer des données internes. Pratique dans le cas de l'installation de mises à jour ou de changement de N900.

0118000002602960-photo-n900.jpg
0118000002602962-photo-n900.jpg

0118000002602968-photo-n900.jpg
0118000002602970-photo-n900.jpg

0118000002602972-photo-n900.jpg
0118000002602974-photo-n900.jpg

« Quelques jeux »

Si l'Ovi Store de Nokia n'est pas ouvert pour l'heure aux programmes pour ses smartphones N900, le site maemo.org accessible directement depuis le terminal sous Maemo 5 permet de télécharger une 20aine d'applications ou de jeux. Le jeu Bounce Evolution est en 3D et est très impressionnant graphiquement. Il nécessite de bouger une boule à l'écran dans un décor en 3D en inclinant le mobile dans tous les sens via son accéléromètre. Pour utiliser un simple widget affichant la météo sur la page d'accueil du smartphone, il faudra télécharger un logiciel spécifique.

0118000002602964-photo-n900.jpg
0118000002602966-photo-n900.jpg

« Gestionnaire de sauvegardes et XTerminal »

0118000002602976-photo-n900.jpg
0118000002602978-photo-n900.jpg

« Client Twitter externe »

0118000002602980-photo-n900.jpg
0118000002602982-photo-n900.jpg

« Lecteur de PDF et de flux RSS »


L'avis de la rédaction
Que penser de ce smartphone / tablette hybride ? Faut-il attendre une prochaine génération de smartphones sous Maemo pour se jeter dessus ? Difficile de répondre à ces questions avant de préciser quelques points sur le N900 de Nokia. A commencer par un très grand nombre d'idées ingénieuses développées sur le produit. C'est le cas de la sortie rapide de veille de l'appareil à l'aide d'un bouton dédié, d'une protection de son APN qui office de béquille, de la connexion à l'internet mobile via ses réseaux préférés (en WiFi au bureau ou à la maison et en 3G à l'extérieur), de son interface tactile qui après un certain temps d'adaptation devient agréable à utiliser ou encore de son navigateur web, vraiment performant avec une gestion, certes limitées mais présente, du Flash.

Le clavier du N900 est de bonne qualité, toutes les touches étant accessibles aisément (hormis les touches « haut » et « bas » du D-Pad qui nécessitent une combinaison de touches pour être accédées), et son écran tactile, même si il n'est pas capacitif comme sur l'iPhone, est très sensible. Il suffit d'effleurer l'écran pour que les commandes soient automatiquement interprétées. Certes, un écran capacitif aurait été parfait mais l'écran résistif du N900 s'en sort très bien, beaucoup mieux que sur les N97 et N97 Mini de Nokia. L'appareil photo du smartphone est loin d'être gadget tandis que la puce sans fil du N900 s'est avérée très sensible, que ce soit en 3G ou en WiFi. Nous n'avons noté aucune déconnexion sur ces 2 réseaux de haut-débit mobile pendant nos tests.

Mais le N900 est également loin d'être parfait, son autonomie étant par exemple très limitée. Son autonomie n'est que d'à peine une journée en utilisation moyenne à intensive. C'est à dire en surfant sur quelques pages web, en utilisant des widgets « connectés » sur sa page d'accueil (Facebook, météo) et en récupérant à intervalle de temps régulier ses emails. Ce critère suffira à certains pour passer son chemin. Le N900 possède également un système Maemo 5 qui parfois se bloque, sans réelle raison. Il faudra alors mettre en veille et rallumer le N900 pour qu'il devienne de nouveau utilisable. De plus, il fait partie des poids lourds des smartphones, au sens propre comme au sens figuré. Avec ses 181 grammes, il est en effet assez lourd et surtout très épais (18 mm d'épaisseur). Enfin, pour en finir avec les points négatifs du smartphone, signalons qu'il est peu ouvert par défaut aux réseaux sociaux. Alors que nous pensions disposer de widgets Facebook ou Twitter par défaut, il a fallu trouver des alternatives et des applications tierces pour remplir cette fonction.

Facturé 639 euros hors pack opérateur, le Nokia N900 augure de ce que seront les smartphones de la marque de demain. Avec une ouverture de son système interne et une possibilité pour les développeurs de la planète de lui ajouter des fonctionnalités assez aisément, il apporte une certaine fraicheur dans le monde smartpone grâce à son système mobile Maemo 5 qui sous bien des aspects a été particulièrement peaufiné.
Modifié le 20/09/2018 à 15h54

Les dernières actualités

scroll top