Charte des comparateurs : Acheter-moins-cher.com fait bande à part

13 novembre 2009 à 13h24
0
00C8000002594902-photo-achetermoinscher.jpg
Le comparateur de prix Acheter-moins-cher.com annonce ne pas vouloir signer la Charte des comparateurs de prix de la Fevad. Il estime que la charte « ne répond pas aux principes de transparence, de loyauté et de respect du consommateur ».

En 2007, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a conduit une enquête sur douze comparateurs de prix. Selon Acheter-moins-cher.com, « 11 sur 12 sont (alors) rappelés à l'ordre. Seul Acheter-moins-cher.com ne l'est pas. Suite à cette enquête, les principaux sites visés élaborent entre eux, sous l'égide de la Fevad, une charte des comparateurs, avec la bienveillance naïve du gouvernement ». Une accusation lourde de sens de la part du site qui affirme que cette charte « entérine la manipulation des résultats (articles I, 3 et II 10 de la charte). La plupart des sites signataires classent les offres par défaut sous la dénomination 'popularité' sans que le visiteur sache ce que ce terme camoufle, soit principalement la mise en avant des clients qui leur rapportent le plus », écrit Acheter-moins-cher.com.

Le site à donc décidé de proposer son propre code de déontologie, dont voici le détail :

1/ Le comparateur s'engage à informer clairement sur son fonctionnement, en particulier : comment sont sélectionnées les boutiques qui font partie du comparatif, comment sont relevés les prix des produits vendus par les boutiques référencées, comment le comparateur génère ses revenus et le périmètre de la comparaison des prix.

2 / Le comparateur s'engage à actualiser les données au minimum toutes les 24 H et à indiquer pour chaque produit et pour chaque prix, la date et l'heure de la dernière mise à jour, le prix TTC du produit, frais de livraison et éco taxe comprise.

3/ Le comparateur s'engage à toujours classer les réponses par le prix le moins cher frais de port compris et à ne pas induire l'utilisateur en erreur en développant des systèmes qui permettraient de classer les réponses selon des critères invisibles pour l'utilisateur (afin, par exemple, de privilégier une boutique).

4/ Le comparateur s'engage à vérifier que les boutiques référencées respectent la loi sur l'économie numérique. À être en contact et à échanger des informations avec les associations de consommateurs, à suivre de près les plaintes des clients et le cas échéant à supprimer le référencement des boutiques ayant des pratiques aux limites de la loi, voire illégales.

5/ Le comparateur s'engage à informer les utilisateurs sur les procédures d'aides et de conseils en cas de plainte ou réclamation envers une boutique référencée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top