Spam : un Britannique obtient gain de cause

Par
Le 30 décembre 2005
 0
{PUB}Agacé, si ce n'est plus, par les messages inutiles qui venaient polluer de façon constante sa boîte de réception de courrier et par le temps nécessaire pour le nettoyage de ces spams, un homme d'affaire britannique a décidé de porter l'affaire devant les tribunaux. Bien lui en a pris, puisque Nigel Roberts a obtenu que la société incriminée, Media Logistics, lui verse 300 livres pour envoi massif et répétitif de courriers non sollicités.

Diplômé en droit et spécialiste d'Internet, Roberts est facilement remonté jusqu'à la société à l'origine du spam. Il a alors demandé par courrier des dommages et intérêts, ainsi que le nom de la société qui a communiqué son adresse à Media Logistics. Il a limité le montant du dédommagement à 300 livres (soit environ 450 euros) afin que l'affaire soit rapidement traitée. Il n'a en revanche pas obtenu gain de cause pour sa seconde requête, la demande ayant été jugée illégale.

Cette première décision qui intervient trois ans après l'adoption par l'Union européenne de la directive AntiSpam laisse-t-elle enfin entrevoir le bout du tunnel ? Pas sûr, car même si certains spammeurs ont d'ores et déjà été identifiés et condamnés, le phénomène n'en continue pas moins à prendre de l'ampleur. En attendant des temps plus tranquilles, l'utilisation d'un logiciel paramétré pour séparer le bon grain de l'ivraie est vivement recommandée ! Vous en trouverez plusieurs dans la rubrique sécurité de notre logithèque. Par ailleurs, nous vous recommandons la lecture du dossier « spam et Phishing » que nous avons consacré au phénomène.
Modifié le 18/09/2018 à 15h01

Les dernières actualités

scroll top