SETI@Home, c'est fini... enfin pas tout à fait...

0
On apprenait vendredi dernier la fin du projet SETI@Home. Rappelons que le projet SETI mettait en commun la puissance de plusieurs milliers d'ordinateurs, appartenant à des internautes volontaires, dans le seul but de rechercher des traces de vie extra-terrestre dans les signaux radios. Si l'on en croit l'email envoyé par l'université de Californie, là où tout a commencé en 1999, le projet SETI@Home Classic se terminait au 15 décembre dernier. Date à laquelle le nombre d'équipes et les résultats ont été gelés en vue d'être définitivement publiés sur le Web. Le projet SETI a connu un succès considérable avec plus de 2 millions d'années de temps CPU accumulés et quelques 50 Téraoctets de données traitées pour 5 millions de téléchargement.

SETI@Home n'est pour autant pas totalement mort. Le projet va rejoindre le giron du Berkeley Open Infrasctructure for Network Computing (BOINC) qui reprendra les mêmes principes. Un nouveau client logiciel devrait être développé, toujours pour rechercher des signes de vie extra-terrestre dans les transmissions radios, mais celui-ci pourra consacrer de la puissance processeur à d'autres tâches pour notamment analyser les changements climatiques, astronomiques ou bien venir à bout de longs calculs pour aider à la recherche médicale.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page