L'accord Apple/Samsung sous surveillance

Par
Le 24 novembre 2005
 0
{PUB}La Corée du Sud a décidé d'étudier de près les termes de l'accord Samsung/Apple, suite à plusieurs plaintes de divers fabricants qui affirment que ce « deal » permet à Apple d'obtenir des puces de mémoire Flash à des tarifs anticoncurrentiels.

La Corée du Sud aurait déjà commencé ses investigations. Cette information intervient alors qu'en début de semaine, Samsung et Hynix se sont mis d'accord pour fournir de nouveaux chips de mémoire Flash en l'échange des sommes respectives de 500 et 200 millions de dollars US.

La KFTC (Korean Fair Trade Commission) a affirmé au sujet du dossier : « nous sommes en train d'évaluer si Samsung a usé de pratique anticoncurrentielle pour vendre des chips mémoire à Apple ». Selon certaines sources proches du dossier, les investigations ne porteraient pas seulement sur cet accord, mais sur de multiples contrats.

De nombreux fabricants de baladeurs, connus ou moins connus, ont affirmé à de multiples reprises que l'accord Samsung/Apple était anticoncurrentiel et avait mis le marché des baladeurs à base de mémoire Flash en péril (voir le point de vue de Creative). Samsung a déjà affirmé que l'accord en question n'avait rien d'illégal et qu'il n'y avait donc pas de problème.

Pour rappel, Apple a acheté, il y a quelques mois, près de 40% de la production de mémoire Flash de Samsung afin de mettre au point son baladeur miniature, l'iPod Nano (voir cette brève).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top