Des pubs à partir de vos photos perso ? Facebook dément

Alexandre Laurent
28 juillet 2009 à 15h51
0
01810682-photo-facebook-platform.jpg
La rumeur court depuis quelques jours : Facebook laisserait les annonceurs de son réseau publicitaire utiliser les photos des membres pour illustrer leurs réclames et ainsi les rendre plus efficaces. Devant l'ampleur du phénomène, et la multiplication des messages d'alerte postés directement sur les profils de ses membres, le réseau social a pris la parole lundi pour s'expliquer et tenter de rassurer ses utilisateurs inquiets. Non, les annonceurs de Facebook n'ont pas accès aux photos des membres, même si certains éditeurs d'applications tierces ont pu profiter des interfaces de programmation de la plateforme pour en tirer parti.

« Les publicités à l'origine de la rumeur ne proviennent pas de Facebook mais d'applications externes. En reprenant abusivement des photos de profil, elles ont enfreint les politiques de Facebook. En conséquence, nous avons décidé de supprimer les applications trompeuses, avant même que la rumeur ne commence à se propager. », assure Barry Schnitt, directeur de la communication de Facebook, sur le blog officiel du service.

Selon lui, la seule utilisation des photos qui pourrait être faite directement par Facebook est celle qui « permet aux amis d'un utilisateur de découvrir les liens que celui-ci entretient directement avec un produit ou un service », de la même manière qu'une mention apparait dans le fil d'actualité de son réseau lorsqu'un de ses contacts rejoint un groupe. « Ces données ne sont pas communiquées à de tierces parties », assure-t-il encore.

En dépit des assertions rassurantes de Facebook, la rumeur risque de ne pas s'éteindre tout de suite, portée par des internautes déjà échaudés par les précédentes controverses liées au réseau : Beacon tout d'abord, le programme publicitaire permettant de voir ce qu'achète vos amis en ligne, aujourd'hui fermé, ou la question de la propriété intellectuelle appliquée aux photos et vidéos mis en ligne. Une chose est sure désormais : comme Google en son temps, Facebook en a fini avec cette période dorée où la progression fulgurante d'un service Web tirant parti des données des utilisateurs fascine sans inquiéter.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top