Olympus : moins de compacts, la fin des baladeurs

0
00FA000000103860-photo-olympus-m-robe-mr-100.jpg
Nous informions hier dans cette brève des mauvais résultats financiers d'Olympus, largement imputables à sa branche appareils photo et en particulier aux compacts. Les délocalisations et le recours massif à des sous-traitants ne suffisent même plus à assurer une marge sur ces produits (voir cette brève). Seuls les constructeurs bien typés reflex (et en tout premier lieu Canon) tirent leur épingle du jeu, car ces appareils se vendent bien et génèrent de confortables bénéfices. Les autres n'en finissent plus d'assortir leurs communiqués financiers d'annonces indiquant leur désengagement du créneau des compacts. C'est ce que fait aujourd'hui Olympus, pourtant quatrième constructeur mondial derrière Canon, Sony et Eastman Kodak.

Au vu des alliances conclues pour investir le marché des reflex (Konica Minolta / Sony et plus récemment Pentax / Samsung), on comprend qu'il y a urgence à réagir pour ne pas laisser dépasser par les nouveaux venus. C'est pourquoi Olympus informe qu'il réoriente largement son activité photo vers la production de ces appareils haut de gamme, avec l'objectif affiché qu'ils représentent 30 % de ses ventes d'ici cinq ans, contre 3 % l'année dernière.

Olympus annonce également son retrait du marché des baladeurs audio numériques. La firme s'était lancée sur ce marché il y a quelques mois avec le m:robe 100 (voir cet article) et le m:robe 500. Des modèles qui n'auraient visiblement pas remporté un succès suffisant, pour justifier le développement de nouveaux baladeurs.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page