Six entreprises sur dix bouderaient Windows 7

Ariane Beky
13 juillet 2009 à 09h31
0
02300562-photo-windows7.jpg
Windows 7, successeur de Vista, n'aurait pas la faveur d'une majorité d'entreprises. Six directions des systèmes d'information sur dix n'envisageraient pas d'acquérir le nouveau système d'exploitation de Microsoft, dont la sortie officielle est prévue le 22 octobre prochain.

La plupart des 1000 entreprises interrogées dans le cadre d'un sondage réalisé par ScriptLogic (Quest Software), un spécialiste américain de l'administration réseau en environnement Windows, ont déclaré avoir réduit leurs budgets informatiques. Les DSI ont ajouté ne pas disposer des ressources nécessaires pour migrer leur parc sous Windows 7 à l'automne. D'autres, échaudés par « l'instabilité » de Windows Vista, s'interrogent sur la compatibilité du nouveau système avec l'existant.

Résultat des courses, 60% des répondants ont déclaré ne pas avoir le projet de déployer Windows 7. Il sont 34% à vouloir intégrer l'OS propriétaire fin 2010, dans l'attente d'une première mise à jour (Service Pack). Seuls 5,4% se sont déclarés prêts à migrer dès la fin 2009.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top