Netbooks OS : JoliCloud lève 4,2 millions de dollars

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000002295442-photo-joli-cloud.jpg
JoliCloud
Un vent nouveau souffle sur le marché des systèmes d'exploitation. Au lendemain de l'annonce du lancement de Chrome OS par Google, c'est au tour de JoliCloud, une jeune pousse française fondée par Tariq Krim (Generation MP3, Netvibes), d'annoncer une levée de fonds de 4,2 millions de dollars auprès de Mangrove Capital Partners et surtout Atomico Ventures, le fonds d'investissement de Niklas Zennström, fondateur de Kazaa, Skype et Joost.

Ce dernier aura d'ailleurs un siège au conseil d'administration de la société, tout comme Gilles Samoun, actuel directeur général de Fotonauts et fondateur de Qualys.

Comme Chrome OS, JoliCloud sera basé sur un noyau linux (et une distribution Ubuntu) mais c'est grâce aux "nuages" des serveurs informatiques que JoliCloud devrait se différencier, en devenant une véritable interface sociale, mettant par exemple en relation des internautes partageant une même application. "90% de notre vie informatique est sur le web. Jolicloud a été conçu pour les utilisateurs du web" insiste Tariq Krim, le PDG de Jolicloud.

Plus portail que fenêtre, JoliCloud ne craint d'ailleurs ni la concurrence de Windows ni celle du nouveau Chrome OS de Google, pourtant spécifiquement conçu pour les netbooks, les ordinateurs connectés au Net. Encore en version alpha, le logiciel est actuellement étudié par des constructeurs d'ordinateurs mais devrait surtout être prochainement commercialisé notamment sous forme de clef USB executable à un tarif qui n'a pas encore été communiqué.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung : disque dur 250 Go et 1,8 pouce en USB
Chrome OS : l'industrie prête à suivre Google
Images / vidéo : le retour de  MechWarrior  confirmé
Universal va commercialiser des DVD avec carte SIM
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Chrome OS : une bonne occasion pour les fabricants de puces ARM ?
Nous nous sommes essayés à Dragon Age : Origins
News Corp ne veut ni vendre MySpace, ni acheter Twitter
Un système de détection de visages amélioré
La Chine coupée du Monde... de WarCraft
Haut de page