Gilles Simon, ALK - "nous visons les 10 à 15% de ventes de CoPilot Live sur les App Store"

29 juin 2009 à 17h48
0
Gilles Simon est le directeur commercial de ALK en France, société à l'origine des logiciels de navigation GPS CoPilot Live pour smartphones. A l'occasion de la sortie d'un premier logiciel GPS de type on-board (cartes numériques stockées en local) pour la plateforme Android, Gilles Simon fait le point sur la stratégie commerciale de la société en France.

00FA000000392374-photo-imageneteco.jpg
Gilles Simon bonjour, pourquoi avoir choisi de lancer CoPilot Live sur l'Android Market ?
Nous pensons que les « App Store » constituent un formidable relais de croissance pour nos activités d'éditeur de logiciel GPS. Nous sommes plus proches des consommateurs, que cela soit au niveau régional ou au niveau mondial. Et ne le cachons pas, cela nous fait rêver en terme de modèle économique. Pour terminer, étant donné que cela fait plus d'un an que nous réfléchissons en interne à étendre nos canaux de distribution, il était naturel pour nous de lancer un tel logiciel sur le kiosque logiciel de Google.

Comment se passe l'achat du logiciel sur l'Android Market ? Faut-il passer par un PC pour l'utiliser ?
Le logiciel à proprement parler ne pèse qu'une dizaine de méga-octets et est téléchargeable en 3G. Il est ensuite possible de télécharger les cartes directement par les airs en WiFi ou en passant par un logiciel PC baptisé CoPilot Central. Ce dernier est disponible gratuitement. A noter qu'au delà de 50 Mo de données à télécharger, il faudra passer par le WiFi ou par ce logiciel pour y avoir accès. Les cartes de France (provenant de Navteq et datant du dernier trimestre 2008) pèsent près de 300 Mo.

Près de 24 heures après le lancement du logiciel sur l'Android Market, rencontre-il déjà un succès commercial important ?
Il est encore trop tôt pour le dire mais si nous atteignons d'ici la fin de l'année 10 à 15% de nos ventes grâce aux différents « App Store » du marché, ce serait un très bon taux de pénétration.

Après Android, quand sera disponible ce logiciel GPS sur d'autres plateformes, dont celle de l'iPhone d'Apple notamment ?
Nous devrions lancer la nouvelle version de CoPilot Live d'abord sur les plateformes Windows Mobile et Symbian. Le logiciel sera ensuite publié sur l'App Store d'Apple pour une utilisation sur iPhone. Les négociations avec Apple pour publier notre logiciel sont longues mais elles avancent à grand pas.

Quelles sont les grandes nouveautés de CoPilot Live sur Android ?
Nous avons inclus dans notre logiciel de nombreux services supplémentaires. La plupart sont gratuits dont un service météo, de radars fixes (mises à jour y compris) et un service nommé Live Link, proche de Google Latitude. Il peut même s'interfacer avec des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter.

Nous avons enfin deux services payants : l'information trafic (malheureusement pas encore disponible en France, cela viendra par la suite) et le prix des carburants en temps réel (recherche de la station service la moins chère à proximité). Nous travaillons dores et déjà sur une nouvelle version du logiciel qui proposera en plus le text-to-speech et la navigation vocale.

Je tiens ensuite à préciser que nous lançons ce logiciel disponible à un prix de vente très agressif. Nous le proposions jusque là sur smartphones à 99 euros et il est désormais disponible pour une trentaine d'euros seulement sur l'Android Market. Et à ce prix, il est même possible de l'utiliser gratuitement d'un smartphone à un autre sans s'acquitter à nouveau d'une licence. Il suffira alors de le désactiver sur le précédent mobile et de l'activer sur le nouveau.

Et rappelons-le, CoPilot Live pour Android est de type on-board (cartes stockées en local) et possède un modèle de licence dit perpétuelle. Les solutions off-board (cartes à télécharger par les airs) d'Orange ou de SFR coûtent à titre de comparaison beaucoup plus cher, de l'ordre de 60 à 100 euros... par an.

Envisagez-vous d'intégrer CoPilot Live pour Android directement dans de nouveaux smartphones ?
Nous testons dans un premier temps le marché en utilisant l'Android Market. D'un autre côté, il est intéressant pour le consommateur de se voir offrir en pack l'application pré chargée. Étant donné que nous avons un partenaire de choix, HTC, avec lequel nous avons testé notre solution, nous allons essayer de créer de telles offres avec une navigation intégrée. Affaire à suivre.

Seuls 2 smartphones Android sont disponibles en France. Combien comptez-vous vendre de CoPilot Live pour Android ?
C'est difficile à dire pour le moment mais si nous en vendons quelques milliers d'exemplaires dans les prochains mois et quelques dizaines de milliers d'ici la fin de l'année, nous aurons eu raison de jouer la carte des « App Store ». Des premiers retours que nous avons eu des utilisateurs ayant un smartphone Android, nous pouvons déjà en conclure que leur plus plus gros point noir est l'Android Market. L'outil de recherche n'est pas puissant, la manière de présenter les informations n'est pas consistante et il y a un filtrage qui est pratiqué suivant la version logicielle du smartphone. Nous avançons donc dans ce marché étape par étape en attendant qu'il se rationalise.

Gille Simon, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Editions Windows 7 : Qui fait quoi ?
Du 32 nm chez Intel finalement dès 2009 ?
  War In The East  : les hexagones toujours vaillants
Steve Jobs reprend du service à la tête d'Apple
  Trine  plus cher sur PC que sur consoles
Mobile Tag pour smartphones BlackBerry et Android
Vers des Phenom II X6 pour concurrencer les Core i7 ?
Google ouvre le kit de développement d'Android, Fennec s'y invite
Asset Technology lève 800 000 euros
Google :
Haut de page