Environnement : YouTube à la rescousse de l'«Home»

Matthieu Dailly
04 juin 2009 à 18h04
0
00C8000002044530-photo-home-yann-arthus-bertrand.jpg
La réputation de YouTube ne se résume plus à un « chien sur un skateboard ». Le plateforme vidéo de Google participe, lors de la journée mondiale pour l'environnement vendredi 5 juin 2009, à une diffusion simultanée de « Home » (maison), le nouveau long métrage « écolo » de Luc Besson et Yann-Arthus Bertrand. Une avant-première multisupports qui pourrait bien valoir son pesant d'or.

Les maisons de productions et acteurs du Web ne s'y sont pas trompés. Après Arte, Gaumont, Existenz, Sony, Universal ou Paramount, c'est au tour de deux grands noms du cinéma de s'associer avec le site de partage de vidéo. Le film qui traite du réchauffement climatique et du progret humain sera, par ailleurs, diffusé sur France 2 à 20h35 et sur un écran de 40 mètres, sur le Champ de Mars (Paris), à 22 heures.

0096000001957014-photo-logo-y-outube.jpg
« Dans un premier temps, nous avons été surpris que les gens souhaitent se poser pour regarder un format long, mais il est désormais clair que c'est une tendance du moment », a déclaré Chris Dale, un porte-parole de YouTube en Californie (USA). Un constat d'ailleurs partagé par Éric Berger, responsable réseau numérique chez Sony Pictures Television pour qui « c'est un modèle à suivre (... car ) le marché de la vidéo en ligne évolue. Le public a un appétit certain pour les vidéos de plus grande qualité. Ainsi que les annonceurs ».

00AA000001939114-photo-usages-tech-matrix.jpg
Luc Besson et Yann-Arthus Bertrand ont souhaité donner une dimension « mondiale » à ce projet qui devrait être diffusé dans plus de cinquante pays. Tandis que YouTube tente pour sa part d'attirer de nouveaux annonceurs. Le site, qui revendique plus de 350 millions de visiteurs uniques par mois, ne tirerait des revenus que d'environ 3% de ses vidéos. Les annonceurs hésitant encore à lui faire confiance, faute de règles uniformes dans l'affichage des publicités et en raison de certains contenus jugés illégaux. Un avis jusqu'alors partagé par Luc Besson.

Sur YouTube, 90.000 films entiers seraient chargés chaque semaine, soit 15 heures toutes les minutes. En mars près de 6 milliards de vidéos auraient été visionnées sur les sites Google. En comparaison, 437 millions de vidéos avaient été visionnées au même moment sur MySpace (News Corp.), le second en terme de vidéo en ligne. Reste que pour cela, il faut des serveurs. Google en possèderait pas moins d'un million qui tourne et qu'il faut refroidir en permanence. Une raison pour laquelle Yann-Arthus Bertrand n'aborde pas la question du nucléaire dans son film?

01C2000002176864-photo-home.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
L'électricité sans fil ne serait bientôt plus un mythe
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top