Radiohead, R.Williams, Travis contre la riposte graduée

le 19 mai 2009 à 10h14
0
00C8000002079528-photo-featured-artists-coalition.jpg
Au Royaume-Uni, la déconnexion forcée de l'internaute ayant été accusé de violation de droits d'auteurs fait à nouveau l'objet d'un débat, et cette fois, ce sont les artistes qui prennent la parole. Ainsi plus d'une soixantaine de musiciens membres de la FAC (Featured Artists Coalition) ont décidé de réagir face à un projet de loi similaire à Hadopi en France. Parmi ces artistes nous retrouvons Robbie Williams, Radiohead, Iron Maiden, Craig David, Travis ou encore The Verve.

Les membres de la FAC se sont fixés un objectif clair : protéger les intérêts des artistes et en ce sens, ils se trouvent souvent confrontés aux mesures directement prises par les maisons de disque. Alors que les labels tentent de forcer les fournisseurs d'accès à Internet à déconnecter les internautes jugés coupables d'infraction, la FAC estime qu'il ne s'agit certainement pas de la meilleure solution.

« Ce n'est pas la première fois que nous, membres de Featured Artists Coalition, nous demandons si les maisons de disques représentent réellement nos meilleurs intérêts par de telles mesures », explique Billy Bragg à The Guardian. M. Bragg déplore le fait que la responsabilité soit rejetée sur un autre acteur majeur de l'économie de l'Internet et souligne qu'il est particulièrement difficile pour l'internaute de trouver des chansons et albums n'étant pas protégés par DRM.

00E6000002079532-photo-billy-braggs.jpg
Billy Bragg
« La Featured Artists Coalition est opposée aux violations de droits d'auteurs mais nous sommes conscients que si la technologie permet aux internautes d'accéder gratuitement à la musique alors ils en profiteront. Peut-être que la nouvelle génération de mélomanes ne veut plus payer les chansons mais ils restent très désireux de les écouter. Le défi pour l'industrie musicale est de monétiser cette attitude ». Il ajoute que les services de P2P payants sont sur la bonne voix car ils facilitent l'accès au contenu pour les utilisateurs.

« Cependant pour les labels, le succès d'une telle initiative marquerait la fin de leur contrôle sur la distribution de la musique », ajoute-t-il. Il conclut : « est-ce là la seule raison pour laquelle ils restent déterminés à tout faire pour clouter les ailes de l'industrie musicale avant même qu'elle ne s'envole ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'utilisation de Bitcoin génèrerait autant de CO2... que la ville de Las Vegas
Uber veut livrer des Big Mac par drone d'ici trois ans
IBM fait débattre une IA sur la légalisation du cannabis
Doom Eternal supportera aussi le Ray Tracing
Debian 10
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
Cyberpunk 2077 : le jeu pourra être terminé sans tuer personne
WhatsApp veut assainir l'utilisation de sa plateforme, en commençant par les entreprises
DJI se met aux robots de combat... éducatifs
scroll top