🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Etude : les pirates achèteraient plus de musique

01 juin 2018 à 15h36
0
00076079-photo-emule-libre.jpg
Généralement pointé du doigt comme la principale cause du déclin du marché de la musique enregistrée, le piratage jouerait également un rôle moteur dans la découverte et l'incitation à l'achat. Une étude, réalisée par une école de commerce norvégienne auprès de deux mille individus âgés de quinze ans et plus, révèle en effet que ceux qui consomment le plus de musique gratuite - qu'elle soit légale ou illégale - sont aussi ceux qui en achètent le plus. Autrement dit, ceux que l'industrie du disque pointe du doigt comme étant la cause de ses maux financiers constitueraient également sa chance de salut.

Les jeunes de 15 à 20 ans seraient plutôt enclins à se tourner vers les plateformes de musique en ligne pour leurs achats, mais n'auraient pas encore tiré une croix sur le CD, avec une acquisition en moyenne sur les six derniers mois. Pour les auteurs de l'étude, l'industrie du disque aurait donc tout intérêt à développer l'offre légale en ligne et simplifier la procédure d'achat.

Du côté des maisons de disque, on adopte un point de vue légèrement différent. « Une chose est sure : la consommation de musique augmente, alors que les revenus baissent. Comment expliquer cet état de fait, si ce n'est en disant que le téléchargement illégal prend le pas sur la vente de musique », indique un représentant d'EMI au quotidien norvégien Aftenposten.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les profits d'eBay baissent de 22% au 1er trimestre
ad:tech - Stefan Wirth :
Poignée de captures pour  Runaway : A Twist Of Fate
Acer veut entrer dans le top 5 mondial des fabricants de smartphones
Freescale va supprimer 800 emplois à Toulouse
Free tourne son antenne TV vers l'Afrique
Les bonus de  Fallout 3  bientôt en magasins ?
SQLI satisfait par Google Apps Edition Premier
Orange signe un partenariat avec la fondation Wikimedia
Antenne-relais : le Grenelle des ondes est lancé
Haut de page