Hadopi : quatre fois plus de visiteurs pour le site de l'Assemblée

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000000447382-photo-l-h-micycle-de-l-assembl-e-nationale.jpg
Le projet de loi « Création & Internet » attire les foules. Depuis le début de semaine, le site de l'Assemblée nationale, où les débats peuvent désormais être suivis en direct et téléchargés, aurait vu son audience multiplier par quatre. Un bon point pour l'e-démocratie?

D'après une source parlementaire, citée par l'AFP, près de 10.117 visiteurs uniques (VU) se seraient connectés au site, lundi. En comparaison, le débat du 17 mars dernier sur le retour de la France au sein de l'Otan avait attiré environ 2500 internautes.

0078000002007088-photo-stavros-lambrinidis.jpg
Stavros Lambrinidis
La loi, dite « Hadopi », prévoit une riposte graduée pouvant aller jusqu'à une coupure de la connexion Internet. Une sanction couplée à une amende qui ne nécessiterait pas l'intervention d'un juge. Un point que le parlement européen ne conteste plus dans son rapport relatif à la protection des libertés individuelles. En revanche, « considérant que garantir l'accès de tous les citoyens à Internet équivaut à garantir l'accès de tous les citoyens à l'éducation et considérant qu'un tel accès ne devrait pas être refusé comme une sanction par des gouvernements ou des sociétés privées », affirme l'eurodéputé grec Stavros Lambrinidis (soc.), auteur du rapport. La loi pourrait être adoptée la semaine prochaine, après le vote de ce soir et son passage en commission mixte paritaire.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Chine renforce son contrôle de l'Internet
Insolite : des artichauts pour lutter contre Hadopi
Microsoft Office bientôt sur l'iPhone ?
Les fabricants annoncent leurs GeForce GTX 275
IET : le MIT européen lance son appel à projets
Ciel et Infogreffe veulent séduire les créateurs d'entreprises
Hadopi : l'abonné suspendu ne paierait plus Internet
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Brevets : les Etats-Unis vont-ils changer de politique ?
Hadopi : pas d'amende, pas de réduction des débits
Haut de page