Alexandre Farro, Tivipro : « Moins de 5% des entreprises utilisent de la vidéo »

01 juin 2018 à 15h36
0
Deux ans après la création de Tivipro.com, Alexandre Farro revient sur le développement de sa plate-forme d'hébergement de vidéos à destination des professionnels. Financement, Business Model, plates-formes U.G.C., nouveaux métiers, le fondateur e Tivipro évoque également son environnement concurrentiel et ouvre la porte à des coopérations avec d'autres acteurs hexagonaux de la vidéo en ligne...

00FA000002025712-photo-alexandre-farro.jpg
Alexandre Farro
JB -Alexandre Farro, bonjour. Près de deux ans après le lancement de TiViPro, comment se porte votre société ? Subissez vous la crise financière au même titre que d'autres sociétés innovantes ?

AF -Bonjour, et oui, déjà 2 ans TiviPro se porte bien même très bien. La première année nous a permis de présenter un nouveau concept, la deuxième d'installer durablement notre business model.  Nous avons clôturé 2008 avec 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires et nous sommes ravis d'annoncer plus de 10000 interviews sur la plateforme de tivipro.tv et plus de 200 événements couverts par an.  2008 c'est aussi la reconnaissance des institutions avec l'obtention d'une aide conséquente de la part d'OSEO sur notre projet de R&D (aide au développement à l'innovation), de la Région via le programme PM'UP dont nous sommes un des lauréats 2008.  

Nous avons pu accomplir ce parcours avec l'aide de nos Business Angels qui ne manquent pas de nous challenger dans nos développements tant commerciaux que techniques. La situation économique mondiale, fait couler beaucoup d'encre, et nous impose un certain questionnement notamment sur nos choix d'investissement. 2009 démarre très bien mais nous restons vigilants. Les principaux signes pour nous sont des reports ou des diminutions de commandes que nous compensons par une accélération commerciale. TiviPro a la chance d'être dans un secteur d'activité porteur et dans une phase de conquête avec des produits qui répondent très concrètement aux attentes du marché.      

JB -On vous a souvent comparé à un "YouTube pour les pros" mais est-ce pertinent alors que votre plate-forme n'est pas ouverte aux contenus extérieurs et que vous comptez justement publier vos vidéos sur Dailymotion ou YouTube ? 

AF -Cette comparaison est très flatteuse, notre "base line" est d'ailleurs "your business Tube". TiviPro vise une clientèle de professionnels qui a encore besoin d'être accompagnée pour la plus grosse partie d'entre eux. Les entreprises n'ont pas forcément les compétences, le temps, les moyens de mettre en place une stratégie de communication vidéo et de tirer avantage des plates-formes de diffusion. TiviPro est là pour contribuer à combler ce manque sur le marché avec comme base l'interview Vidéo face à un journaliste. La gratuité initiale de notre model facilite l'accès aux nouvelles technologies de la communication. Nous parlons aujourd'hui de modèle  "freemium" qui mixe le gratuit et les services premium. En valorisant l'utilisation de la vidéo nous donnons envie d'en faire plus et tout naturellement nous devenons "la" plate-forme privilégiée pour aller plus loin. 

Pour revenir sur la comparaison avec les modèles UGC (ouverts aux contenus extérieurs), TiviPro propose au travers de ses services premium cette ouverture aux contenus professionnels produits directement par les entreprises ou par des sous traitants de l'entreprise. Cette offre qui a démarrée chez nous fin 2008 correspond à une montée en puissance de la demande. Nous considérons que nous sommes toujours en phase d'évangélisation sur ces services. Moins de 5% des entreprises utilisent de la vidéo. Le marché est naissant. L'autre point que vous évoquez est la Multi diffusion. Dailymotion et YouTube sont des plates-formes que nous recommandons à nos clients. Aujourd'hui le contenu doit être visible, utilisé, commenté, transféré. Nous parlons du web conversationnel, la vidéo en est une partie intégrante. Les Marques, quelles que soient leur taille, doivent aujourd'hui travailler leurs contenus pour faire parler d'elles. « Brand & Branded video content» représente une très importante opportunité de développement. Regardez ce qui se passe aux USA pour la pub vidéo de proximité avec plus de 5 milliards de dollars à horizon 2012.   

JB -Des réseaux sociaux professionnels comme Viadeo ou LinkedIn combinent la publicité, les petites annonces et les abonnements pour "monétiser leur audience". Travaillez vous également sur ces axes ou privilégiez vous la vente de prestations vidéos aux entreprises ?

AF -Je reviens sur cette notion de Freemium. Nous partageons le même modèle que ces plates-formes reconnues sur le marché : un accès gratuit et des services premium payants.  Les services de TiviPro reposent sur trois briques complémentaires : création de contenus, outils de diffusion (player, playlist, web tv... ), indexation (SEO, VSEO).

Ces services sont relayés par le média www.Tivipro.tv don't l'audience croit chaque mois et qui représente la plus grosse base de données vidéo BtoB. Audience que nous monétisons au même titre que les réseaux sociaux professionnels avec notre partenaire ADLINK. Cette approche innovante sur le marché professionnel des « Professional vidéo services » ou encore des « vidéo Broadband enabler » nous apporte beaucoup de stabilité et nous permet de travailler à la construction de nouveaux services que nous installerons progressivement sur le marché.

JB -En dehors de la production de vidéo et de leur hébergement, développez vous de nouvelles compétences dans le domaine de la mobilité ou du référencement naturel, le fameux "VSEO" ?

AF -TiviPro est dans une démarche permanente d'innovation. Nous mettons sur le marché des services en fonction de la maturité du marché. La partie mobilité est déjà pensée mais légèrement en avance de phase d'un point de vu économique. Nous travaillons sur les usages et la sensibilité au prix pour apporter des solutions aux entreprises qui correspondent à de vraies attentes.

Nous avons dans nos cartons un grand nombre d'idées pour aider nos clients à mieux utiliser les nouveaux médias dans un mode Mobile, connecté, non connecté... Pour la partie VSEO, il s'agit là d'une véritable expertise et d'un sujet qui nous occupe depuis la création de TiviPro. Nous assurons déjà pour les personnes que nous interviewons un référencement naturel de premier plan. Nous travaillons à toujours plus d'efficacité ainsi que sur de nouveaux services « VSEO centric » pour répondre aux attentes de visibilité sur les moteurs et les réseaux sociaux.

JB -Le marché français compte de nombreux prestataires vidéo : Kewego, Brainsonic, Vpod, Video Agency, Eyeka, Dailymotion, etc... Anticipez vous des coopérations voire des rapprochements avec certains de ces acteurs ?

AF -Nous avons des contacts avec presque tous et nous sommes ravis d'échanger avec eux. La coopération a déjà commencée avec Youtube et Dailymotion en matière de multidiffusion et nous sommes ouverts pour d'autres partenariats. TiviPro occupe une place particulière dans l'univers de la vidéo qui nous permet d'envisager toutes sortes de discussions. En attendant nous accélérons notre déploiement sur le marché avec une équipe qui grandit à la vitesse de nos succès.  A ce jour nous sommes 28 et nous allons nous renforcer de 10 à 15 personnes sur 2009.

JB -Alexandre Farro, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Santé ! Oracle acquiert Relsys
Killer Xeno : des cartes réseau optimisées pour joueurs
Mediamétrie va mesurer l’audience via le trafic ADSL
Digital Chocolate passe le cap des 8 millions de jeux écoulés sur iPhone et iTouch
Viviane Reding veut une portabilité du numéro en 24 heures
Le cofondateur d'Android à la tête d'un fonds d'investissement de Google ?
  Spore : Aventures Galactiques  , images et vidéo
USA : le smartphone de Dell n'aurait pas conquis les opérateurs
Samsung N110 : petite mise à jour dans la lignée du NC10
Concours de piratage : les mobiles déclarés inviolables
Haut de page