Pour Cerrone la loi Hadopi "ne sera pas applicable"

00F0000001964438-photo-marc-cerrone.jpg
Alors que l'examen du projet de loi Création et Internet a légèrement été reporté, les réactions face au texte qui pourrait instaurer le principe de riposte graduée en guise de lutte contre le piratage continuent d'abonder. C'est ainsi au tour de Cerrone, auteur des tubes disco Give Me Love et Supernature notamment, de succéder à Luc Besson en s'exprimant auprès de l'AFP.

Pour ce pionnier du disco, « la musique est vouée à devenir gratuite ». Il estime ainsi que la rémunération des artistes « ne passera plus par la vente de disques » et « qu'il faut trouver des solutions pour créer des revenus autrement », par le biais de concerts, de produits dérivés ou de droits d'auteurs (musiques de films, de publicités ou de jeux vidéos) par exemple.

Ainsi à l'instar de certains artistes comme Phoenix, Radiohead ou Nine Inch Nails qui ont proposé toute ou partie de leurs derniers albums en téléchargement gratuit sur Internet pour une durée limitée, Cerrone mettra son prochain album à disposition des internautes en avant première du 9 au 14 mars, avant sa sortie dans le commerce le 16. Son album Celebrate, sorti en 2007, avait largement été distribué sur carte microSD en accompagnement de téléphones portables Samsung.

Il revient en outre sur la loi Hadopi en raillant l'industrie du disque qui s'obstine sans s'adapter aux nouveaux usages sur Internet. Il estime enfin « qu'une fois la loi passée, on n'arrivera pas à l'appliquer ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Ve-Hotech : Linux pour contrer Windows Home Server
Un ultra-portable à Atom double-cœur chez ASRock ?
  The Path  est terminé : sortie le 18 mars
Mises à jour : Firefox, Opera, Pidgin, Transmission ...
Clubic Week : Babes, drogue et piratage en vidéo !
Premiers clichés du Motorola RUSH 2
8 boîtiers à moins de 150 euros sur Clubic
Viva El Presidente : trois captures de  Tropico 3
Intel investit en France dans un laboratoire pour le calcul intensif
Hadopi : une menace pour le logiciel libre ?
Haut de page