Convergence média : YouTube deviendra-t-il la prochaine MTV?

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000000744930-photo-t-l-vision-num-rique-terrestre-tnt.jpg
La télévision n'est plus l'unique canal de référence pour la vidéo. Les chiffres publiés par Comscore pour le mois de janvier confirment cette tendance, en tout cas aux États-Unis. Youtube vient de dépasser le cap des 100 millions de vidéonautes, tandis qu'au total, ils seraient pas moins de 147 millions outre-Atlantique (+4% sur un mois), contre moins de 20 millions en France, à avoir visionné près de 15 milliards de vidéos en ligne. Google, propriétaire du site de vidéos en ligne, réfléchirait même avec Universal à un site spécialisé de clips musicaux professionnels. Un parfait pied de nez envers la Warner, qui vient de retirer toutes ses vidéos de Youtube.

00FA000001864786-photo-le-logo-de-y-outube.jpg
Bien que la « télévision et la radio restent les 2 grands médias avec lesquels les Français ont eu le plus de contacts en 2008 », avec respectivement 5,8 et 9,2 contacts par personne et par jour, Internet recense 3,2 contacts/jour (en augmentation de 1,3 contact par rapport à 2005) et le téléphone mobile explose avec 2,1 contacts par jour contre 0,9 en 2005. D'ailleurs, alors que les Français regardent en moyenne 3h25 par jour la télévision (+ 19 minutes quotidiennes sur 10 ans), l'audience des principaux sites de vidéos a quadruplé en quatre ans (19 millions de VU). Les internautes français y passent à présent 37 minutes en moyenne par jour contre une dizaine en 2004. Selon le dernier « observatoire de la convergence media » d'Ipsos MediaCT , ils sont 15,7 millions d'internautes à avoir regardé ou téléchargé un programme vidéo sur un site de télévision (49,7%) et 17,4 millions d'internautes sur un site généraliste ou de partage de vidéo en ligne.

00C8000001939114-photo-usages-tech-matrix.jpg
Avec le développement des technologies numériques, la façon de regarder la télévision change aussi. Déjà 3,8% des 15 ans et plus regardent chaque semaine la télévision en direct, non pas sur le poste de TV, mais sur un autre écran, tel que ceux de l'ordinateur ou du téléphone mobile. Aux États-Unis, 6,4 milliards de vidéos ont été vus sur les sites Google (43% des parts de marché), soit environ 63 vidéos par personne. En comparaison, 552 millions de vidéos ont été vus par les 61,2 millions de vidéonautes (3,7% des parts de marché) sur les sites Fox Interactive Media. Myspace dénombre 54,1 millions de spectateurs, Yahoo se positionne quatrième avec 41,9 millions de vidéonautes (2,5%) et Microsoft comptabilise 30 millions d'entre eux. Outre Atlantique, la moyenne des internautes aura regardé environ six heures de vidéos en ligne en janvier (+15% sur un mois). Leur durée moyenne n'excéderait pourtant que rarement les 3 minutes.

Des chiffres qui font tourner la tête certains et en frustrent d'autres. Ainsi, YouTube et le producteur de musique Universal Music Group envisageraient de lancer un site spécialement dédié aux vidéo-clips musicaux, selon le Wall Street Journal. Provisoirement baptisé « Vevo », ce site représenterait « un renouvellement des efforts de Google pour attirer des contenus de qualité » professionnelle. Pour le moment, les revenus publicitaires globaux de la plate forme, estimés à 200 millions de dollars pour l'année, restent en deçà des attentes de Google.

0096000001334648-photo-idate.jpg
En 2007, l'Idate estimait le marché mondial de la publicité à 450 milliards de dollars américains. En moyenne, il est dominé par la presse ou la télévision (6,6 milliards € en France) et croit de 5,2% chaque année avec toutefois de fortes disparités entre le Net, en croissance de 32,4% et la presse, en recul de 0,8%. Avec un taux de croissance de l'ordre de 9% par an, la publicité en ligne pourrait, elle, atteindre un marché de 14,8 milliards d'euros à travers l'Europe dès 2013. À l'échelle mondiale, les dépenses des annonceurs pourraient ainsi atteindre 65 milliards de dollars cette année. À plus long terme, elles pourraient même représenter plus de 100 milliards de dollars avant 2011, affirme l'Institut. Si ces résultats se confirment, l'Internet représenterait alors près de 10% du total des dépenses tous médias confondus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le jeu vidéo, victime collatérale d'un fait divers ?
Portrait d'Entreprenaute : Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Rentabiliweb
Le projet  I Am Alive  d'Ubisoft change de mains (MàJ)
Flickr : vidéo pour tous et collections illimitées
La Libéralisation des jeux d’argent en ligne se fera en 2010
DMC-GH1 : un hybride photo-caméscope chez Panasonic
MySpace introduit une carte de crédit aux USA
Titan Pack et v2.0 pour  Unreal Tournament III  dispo
Martin Bouygues mise sur les antennes relais pour repousser l'attribution de la 4ème licence 3G
Nouveau lifting pour les profils Facebook
Haut de page