Relance : NKM veut miser sur le numérique durable

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000001869920-photo-nathalie-kosciusko-morizet.jpg
Ancienne secrétaire d'état à l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet n'entend pas abandonner son thème de prédilection maintenant qu'elle est chargée du Développement de l'économie numérique.

Dans un entretien à nos confrères de LaTribune, la secrétaire d'Etat a indiqué qu'elle allait travailler avec Patrick Devedjian, sur un volet numérique pour le plan de relance de l'économique française. "Ce ne sont pas des investissements qui s'étaleraient sur le moyen, long terme, mais plutôt l'accélération de projets qui étaient déjà prêts" précise néanmoins Nathalie Kosciusko-Morizet.

Parmi les pistes évoquées, NKM mentionne un "nouvel outil" permettant aux collectivités territoriales d'investir de façon minoritaire dans les syndicats d'économie mixte, notamment dans les projets de fibre optique, le soutien au télétravail, la carte d'identité électronique et les "green tech". "Je suis convaincue de la convergence entre les technologies propres et le numérique" explique t-elle.

Malgré l'importance du numérique pour l'avenir de l'économie française, son prédécesseur, Eric Besson, n'avait pas obtenu de crédits pour son plan France numérique 2012. Reste désormais à savoir si un nouveau plan, combinant technologie et développement durable, suscitera plus d'enthousiasme de la part des grands argentiers du Ministère de l'Economie et des Finances...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange devrait lancer le HTC G1 sous Android à 99 euros
Pub : les journaux demandent des comptes à Google
Obama : 355 millions de dollars pour la cybersécurité
$79 millions : le prix de l'indépendance de Yahoo!
Gartner pessimiste pour les ventes d'ordinateurs
  LFP Manager 09  se met largement à jour
Hewlett Packard :
Google Translate parle maintenant 41 langues
F-Secure : « Adobe Reader est devenu le nouvel IE »
60M de consommateurs : gare aux factures salées des forfaits illimités d'internet mobile
Haut de page