K-Sign : le PDF à l'heure de l'usurpation d'identité

18 septembre 2018 à 14h41
0
00FA000001874250-photo-mardi-20-janvier-2009-5.jpg
Les sociétés Keynectis, Adobe et Gemalto (prestataire des passeports biométriques) tenaient, mardi 20 janvier 2009, une conférence sur la signature électronique. L'occasion, pour elles, de revenir sur la sortie de leur offre K-Sign, une clé USB accompagnée d'un code pin censée certifier l'identité en ligne d'un émetteur de PDF. L'occasion également pour B2S, un spécialiste de la relation client, de confirmer l'efficacité du système. Et pourtant...

Normalisé début 2008 (ISO 3200), le PDF est dominé par adobe-acrobat et Adobe Reader qui cumule près de 89% des parts de marché (11 millions de licences Adobe Acrobat, 700 millions d'ordinateurs équipés d'Adobe Reader). Une domination qui permet aux trois groupes associés de lancer la clé K-Sign, une solution de signature électronique dédiée aux PDF justement. Vendue pour environ 300 euros unitaire, elle permet de certifier l'identité d'une personne physique ou morale. L'utilisation d'un support physique étant la clé de voute de ce système évitant ainsi la falsification des certificats de sécurité. Reste à ne pas égarer le support...

0064000001874252-photo-pascal-terraube.jpg
« K-Sign nous a permis de réduire à néant les contestations de nos fournisseurs ou salariés off-shore », explique Pascal Terraube, directeur des systèmes d'informations du spécialiste de la relation client B2S. La société qui possède plusieurs centres d'appels en France et au Maroc faisait face à un nombre considérable de fraudes et falsifications au niveau de ses contrats. « Près des deux tiers de nos clients ou fournisseurs n'hésitaient pas à modifier le contenu des contrats à postériori », poursuit-il. Le fait de créer un PDF ne le rend pas infalsifiable, le document est seulement figé, « en moins de dix minutes il est possible d'en changer le titre ». Désormais, la solution K-Sign permet à B2S de garantir une certaine fiabilité à ses clients donneurs d'ordre (Poweo, Gaz de France, Alcatel, Tele2, Orange... ). « Elle nous a même valu de bonnes appréciations de la part de nos auditeurs ».

0064000001874266-photo-cle-ksign.jpg
Pour cette solution, Keynetics, Adobe et Gemalto espèrent écouler quelques milliers d'unités en 2009, pour ensuite dépasser la centaine de milliers. Reste à ne pas les perdre.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le CA de Google a augmenté de 18% au T4 2008
Facebook, MSN Messenger : vif succès pour les réseaux sociaux mobiles sur Blackberry
  Battlefield Heroes  rouvre les inscriptions à la bêta
L'Arcep présente ses voeux numériques, ouvre un site dédié aux consommateurs
Palm :
4e licence 3G :
  Assassin's Creed 2, Splinter Cell, I Am Alive,  etc.
Nouveau nom et site officiel pour  Age Of Pirates 2
Cheval de Troie dans les versions pirate d'iWork 09
Résultats Microsoft : pas d'immunité face à la crise
Haut de page