Nouvelle rupture du câble sous-marin Sea Me We 4

Matthieu Dailly
30 décembre 2008 à 17h55
0
0096000001521362-photo-logo-france-telecom-marg.jpg
Le câble Sea Me We4 qui assure le trafic Internet entre la France et Singapour vient à nouveau de subir une avarie. Un incident qui se produit seulement quelque jours après l'intervention d'un navire câblier de France Télécom censé réparer les câbles Sea Me We3 et Sea Me We4, endommagés il y a un peu plus d'une semaine.

L'incident avait entrainé de sérieuses perturbations du trafic Web entre l'Europe, le Proche-Orient et l'Asie bien que les opérateurs aient rapidement fait transiter les liaisons professionnelles par les États-Unis. Le 25 décembre dernier, alors que le navire câblier de France Télécom allait se rendre sur les lieux de l'incident survenu sur Sea Me We 3, une nouvelle cassure se serait produite sur Sea Me We4 à environ 3000 mètres de fond près d'Alexandrie, contre seulement quelques centaines de mètres de fond auparavant. Des glissements de terrain pourraient en être la cause.

France Télécom, qui espérait avoir tout réparé avant la fin de l'année, vise désormais le 5 janvier pour Sea Me We 4, et ne donne pas de date précise pour Sea Me We 3.

01C2000001831866-photo-se-me-we-4.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top