Bruno Hourdel : «Depuis 25 ans, Sun est guidé par la vision ‘The Network is the computer’»

Jérôme Bouteiller
16 décembre 2008 à 15h57
0
Directeur Marketing Sun France, Bruno Hourdel, revient sur le positionnement de Sun et dévoile les ambitions du groupe américain sur le marché du « cloud computing » ...

JB - Processeurs, Matériel, logiciel, services... Pouvez-vous revenir sur le périmètre de Sun et définir votre "métier".
 
00FA000001822070-photo-bruno-hourdel.jpg
Bruno Hourdel
BH - Le métier de Sun est de fournir aux entreprises et administrations, des infrastructures informatiques incluant les serveurs, le stockage et l'archivage, les logiciels système et middleware, et les services associés.
 
Notre offre s'étend des serveurs x86 (Xeon, Opteron) aux serveurs Mainframe Unix à base de SPARC. Nos solutions "Green IT" incluent des serveurs basse consommation à base de processeur SPARC de type CMT (UltraSPARC T1 et T2).
 
En ce qui concerne nos solutions de stockage, elles vont de la baie de disque attachée derrière les serveurs aux SAN, NAS et solutions de virtualisation d'environnement de stockage. Associées à ces solutions, les VTL (Robot de bande virtuel) et les robots de sauvegarde et d'archivage complètent la partie préservation de l'information. 
 
Les logiciels vont du système d'exploitation Solaris (en passant par Windows et Linux sur x86) aux solutions OpenSource de type MySQL (Base de données), StarOffice (Bureautique), Netbeans (Developpement), Sécurité (gestion d'identité et "Single Sign-on"), Glassfish (Serveur d'application) ...
 
Les services en 3 axes: Le support et la maintenance, les services "Professionnels" et l'"In-sourcing". Les premiers répondent à un besoin de support des infrastructures de nos clients pour le maintien en condition opérationnelle. Le second est le mode projet, spécifique à chaque cas client, qui engage des équipes d'ingénieurs pour développer, installer des configurations complexes. Et enfin, le troisième axe est un service de gestion opérationnelle (Administration) sur site, des datacenters de nos clients. La division services chez Sun fait environ 40% du chiffre d'affaire.
 
JB - Quelle est votre part de marché des serveurs informatiques ? Quelle est votre réponse à la montée en puissance de serveurs dédiés loués à bas coût ? (OVH, dedibox, etc.)
 
BH - Les hébergeurs sont nos clients. Nous leur proposons des solutions de mutualisation et de virtualisation, qui permettent de mieux exploiter les fermes de serveurs mises à disposition. De même, les solutions "basse consommation" et haute-densité sont aussi une réponse à la problématique de puissance que rencontrent ces fournisseurs, ainsi qu'a une problématique d'espace. D'ailleurs, qu'il s'agisse de matériel ou de logiciel, les plus grands noms utilisent nos technologies.
 
Sur les 4 derniers trimestres, Sun occupe la 3e position du marché des serveurs en Europe, tous serveurs confondus (du serveur PC au Mainframe, avec environ 12% de part de marché en chiffre d'affaires. Nous occupons la première place dans le segment des Serveurs RISC/Itanium (Unix).
 
JB - Les DSI sont de plus en plus conscients du coût énergétique des serveurs et des datacenters. Est-ce également une préoccupation pour Sun ?
 
BH - C'est en effet une préoccupation pour Sun depuis plus de 10 ans. En 2005, nous sortions le premier processeur CMT qui avec 8 cœurs et 4 threads par cœur, divisait par 5 la consommation des serveurs ! Et depuis, nous n'avons cessé d'innover pour réduire la consommation des serveurs et du stockage de l'information. Sun Microsystems, dans son plan de contribution au développement durable, a réduit, en 2007, de 60% la consommation de ses datacenters. Toutes les initiatives "Eco" mises bout a bout ont permis à "l'entreprise Sun" de réduire de 20% ses émissions de CO² entre 2002 et 2007... Et nous venons de reprendre le même engagement pour 2012 !
  
JB - Que pensez-vous de l'émergence de nouvelles plates-formes comme Amazon EC2 ou Google App Engine ? Pourriez vous entrer sur le marché du cloud-computing, de l'infrastructure à la demande ?
 
BH - Depuis 25 ans, Sun a été guidé par la vision «The Network is the computer". Avec l'explosion du cloud en 2008, cette vision est plus vraie que jamais. Nous sommes juste au début de cette évolution de l'Internet. Sun se prépare depuis plusieurs années à l'impact que va avoir le Cloud computing (SaaS) sur la façon dont les infrastructures informatiques sont conçues et déployées pour répondre aux besoins variés du Web, des entreprises, des internautes citoyens. Les entreprises et les développeurs étudient les variantes du Cloud computing, tant au niveau des technologies que des "business models " et cherchent à comprendre comment tirer profit de l'efficacité du modèle de cloud. La sécurité, les standards ouverts et la portabilité des données deviendront des éléments de plus en plus importants au sein des architectures "motorisant" les clouds - dont nous avons l'ambition d'être le fournisseur, tant en solutions, qu'en services, où nous pensons que la demande va exploser.
 
L'émergence de solutions nouvelles comme Amazon EC2, Google App Engine, Amazon S3 préfigurent ce que le modèle PaaS ou IaaS sera. (Platform as a Service - Infrastructure as a Service) et nous pensons que de nombreuses offres et variantes vont se développer dans les mois/années qui viennent. Ces offres vont souvent se retrouver en externalisation d'une partie des services/besoins d'une entreprise, par exemple - Interconnexion entre le "cloud privé" de l'entreprise et des applications ou infrastructures externes - pour des domaines aussi variés que l'archivage, le HPC (High Performance Computing), la finance, le médical, les applications analytiques et décisionnelles, les medias, la vidéo surveillance etc. Certaines solutions sont déjà largement répandues dans les entreprises, comme Salesforce.com etc.
 
JB - L'un de vos concurrents, EMC, se lance sur le marché du stockage grand public avec Mozy. Etudiez-vous également ce marché ?
 
BH - Il est évident que ce marché est étudié et développé par Sun. Mais nous tenons à travailler avec des fournisseurs de ce type de service en fournissant nos infrastructures via des solutions de facturation compatibles avec l'évolution des besoins et de la demande. Pour le moment, Sun n'envisage pas de fournir une offre en nom propre (ou via un service online dont nous serions les fournisseurs et prestataires).   

JB - Bruno Hourdel, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top