Microsoft conditionne la baisse de rétention des données

10 décembre 2008 à 11h37
00A0000001812290-photo-logo-windows-live.jpg
Microsoft s'est dit prêt à réduire à 6 mois la durée de conservation des données personnelles, adhérant ainsi aux recommandations du Groupe de travail sur la protection des données (aussi appelé G29), publiées en avril dernier par cet équivalent européen de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés). Ce comité préconise également l'anonymat des données.

John Vassallo, conseiller de Microsoft pour les affaires européennes, a néanmoins indiqué qu'ils iraient jusqu'à six mois quand les autres le feront, arguant auprès de l'AFP qu'avec seulement 2% de part de marché en Europe, les effets seraient limités s'ils étaient les seuls à changer de comportement.

Ces données personnelles, regroupant notamment les habitudes et les recherches récurrentes des internautes, permettent en effet aux éditeurs de services en ligne et de moteurs de recherche d'améliorer les résultats amis aussi (et surtout) de cibler leurs publicités et d'attirer les annonceurs. Google avait fait un premier pas au mois de septembre en abaissant la durée de conservation de ces données à 9 mois, contre 18 mois auparavant, expliquant que celles-ci permettaient, entre autres, d'assurer la sécurité des utilisateurs (en détectant les auteurs de phishing et d'autres fraudes par exemple). Yahoo, jusqu'à présent muet au sujet de ces recommandations européennes, conserverait quant à lui ces données 13 mois.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top