Jacques Toledano : « Webtrends permet d’avoir une meilleure connaissance de l’internaute »

Jérôme Bouteiller
08 décembre 2008 à 12h29
0
Directeur commercial de webtrends-france, Jacques Toledano présente cette société, pionnière de l'internet, spécialisée dans la la mesure d'audience et la connaissance des internautes...
 
JB -Jacques Toledano, bonjour. En quelques mots, pouvez vous présenter Webtrends ?
 
00FA000001808316-photo-jacques-toledano.jpg
Jacques Toledano
JT -Webtrends a été créée il y a une quinzaine d'années à Portland, par Greg Vrew. Après une cession à NetIQ en 1999 puis son rachat par un fonds d'investissement, la société est désormais indépendante. Historiquement, nous sommes spécialisés dans l'analyse des logs sur intranet et internet et de nombreux webmasters connaissent nos solutions de mesure d'audience depuis déjà plus de dix ans.
 
JB -Comment définiriez vous aujourd'hui votre métier ?
 
JT -A partir de notre brique de base Webtrends Analytics, nous avons développé des solutions métier permettant de connaître l'audience d'un site média ou e-commerce. Plus que l'activité du serveur, nous cherchons désormais à analyser et comprendre l'activité de l'internaute et ainsi devenir un véritable outil d'aide à la décision pour nos clients.
 
JB -Qu'apportez vous de plus que des concurrents comme Omniture, Xiti ou Weborama ?
 
JT -Notre technologie de mesure d'audience est compatible avec la majorité des navigateurs et des ordinateurs et est ainsi acceptée par plus de 97% des internautes. Notre outil étant certifié par l'OJD, certains de nos clients ont ainsi pu revendiquer une hausse mécanique de leur audience « site centric » de plus de 30% ce qui est non négligeable sur le marché publicitaire.
 
JT - Notre plate-forme technique a également l'avantage d'être très ouverte. Nous pouvons par exemple agréger les données issues d'un adserver ou d'outils d'analyse sémantique ce qui permet par exemple d'améliorer le ciblage publicitaire ou d'identifier des pages avec des taux de rebond trop élevés.
 
JB -Quel est l'avantage d'agréger toutes ces données ?
 
JT - Certains outils attribuent un acte d'achat au dernier clic mais le comportement d'un internaute est plus complexe.  Il peut être exposé à une bannière, cliquer sur un site, le quitter, y revenir, faire une recherche sur un moteur pour enfin passer à l'acte d'achat. En agrégeant des données issues d'outils différents, nous sommes en mesure de suivre ce parcours complexe et d'offrir à nos utilisateurs de véritables tableaux de bord de l'activité de leurs internautes afin qu'ils optimisent leurs investissements.
 
JB -Combien coûte cette solution ? Quel est son propre ROI ? 
 
JT -Notre solution est facturée au CPM. Pour un site d'un million de pages vues, le coût tourne aux alentours d'une centaine d'euros par mois ce qui est très raisonnable. 
 
Concernant notre offre d'optimisation de liens sponsorisés, certains clients ont optimisé leur budget d'investissement et ont obtenu, à budget investi égal, une hausse de 40% de leurs taux de transformation. D'autres peuvent augmenter leur nombre de visiteurs uniques, d'autres encore affinent leurs landing pages, etc... Dans l'ensemble, le ROI est très rapide ce qui explique sans doute que Webtrends est utilisé par plus de 100 000 clients à travers le monde.
 
JB -Comme certains de vos concurrents, pourriez vous entrer sur le marché des adServers ?
 
JT -Non, nous ne voulons pas être juge et partie et nous préférons rester un tiers de confiance pour nos clients en nous interfaçant avec le plus grand nombre d'adservers du marché au même titre que les autres outils périphériques retenus par nos clients. Notre stratégie est de fournir une plate-forme intégrée, ouverte aux données des autres outils tels que les adservers, afin d'améliorer la connaissance de l'internaute.
 
JB -Jacques Toledano, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top