Test informatique : Smartesting lève 4,8 millions d’euros

Par Jérôme Bouteiller
le 14 novembre 2008 à 10h33
0
01767018-photo-smartesting.jpg
Jamais deux sans trois. Après une premier levée de fonds d'un million d'euros en 2004 puis une seconde opération de 2 millions d'euros en 2005, la société Smartesting annonce une troisième levée de fonds, d'un montant de 4,8 millions d'euros, auprès des fonds d'investissement i-source-gestion et Siparex.

« Nous sommes heureux que nos investisseurs historiques nous renouvellent leur confiance et confortent ainsi notre stratégie de développement. Nous sommes persuadés que, dans la conjoncture actuelle, notre solution, qui permet aux grands comptes et aux intégrateurs de rationaliser leurs processus de tests logiciels et donc de gagner en productivité, dispose d'un potentiel de développement majeur, en France comme à l'international », déclare Laurent Py, co-fondateur et PDG de Smartesting.

Essaimage des laboratoires du CNRS et de l'INRIA, Smartesting (ex LEIRIOS) est un éditeur spécialisé dans la génération automatique de tests permettant d'améliorer la qualité, la prédictibilité et la productivité des applications informatiques. Avec plus de 30 collaborateurs répartis entre Paris, Besançon, Amsterdam et.. Bangalore (Inde), la socété revendique de nombreux clients comme BNP Paribas ou la SNCF.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
scroll top