Internet réconcilie artistes méconnus et Majors ?

Par
Le 22 novembre 2004
 0
{PUB}Des années après avoir combattu Internet et ses fameux réseaux Peer To Peer, les maisons de disques se seraient-elles rendues compte que le Web leur offre des opportunités incroyables pour développer leurs affaires ? On serait tenter de le croire puisqu'après l'ouverture des services de téléchargements légaux et en attendant l'éventuelle arrivée de véritables réseaux P2P légaux et payants (voir cette brève), certaines maisons de disques ont décidé d'employer Internet pour mettre en avant des artistes méconnus.

Ainsi, Universal Music a décidé de signer un contrat avec des groupes peu connus comme « The Shazam », jamais produit par une Major, afin de proposer leurs titres en ligne. L'album de « The Shazam » sera donc exclusivement vendu au travers des services de musique en ligne comme iTunes Music Store, Rhapsody ou MSN Music. Cela permettra au groupe de se faire connaître et de gagner un peu d'argent avec ses oeuvres. Si jamais le succès est au rendez-vous, « The Shazam » pourrait même signer avec la maison de disque un contrat plus important englobant cette fois-ci la vente de CD dans la grande distribution et chez les disquaires.

Pour Universal Music, l'avantage de cette solution est évident. L'investissement nécessaire au lancement « numérique » d'un groupe (services de téléchargements Internet) est nettement moins important que les coûts engendrés par la production / distribution de CD audio. Les services de téléchargements par Internet permettent en plus d'éviter les risques d'invendus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top