Barrett demande pardon pour le retard du 4 GHz

20 octobre 2004 à 10h05
0
Dans une actualité publiée il y a quelques jours nous vous indiquions que le Pentium 4 4GHz ne verrait finalement pas le jour. Lors d'une conférence organisée en partie par Gartner et à laquelle près de 6500 professionnels de l'informatique assistaient, Craig Barrett l'actuel CEO d'Intel, a publiquement demandé pardon genou à terre, pour ne pas être en mesure de lancer un processeur Pentium à 4 GHz en déclarant qu'il aurait préféré être en mesure de tenir sa promesse. Barrett de souligner qu'Intel préfère dorénavant se concentrer non pas sur la fréquence pure mais sur les fonctionnalités des Processeurs pour augmenter leurs performances. Craig Barrett aujourd'hui âgé de 65 ans devrait prendre sa retraite prochainement et laisser sa place de numéro un à Paul Otellini. Si Barrett est sur le point de goûter aux joies de la retraite, il n'entend pas abandonner le milieu informatique et espère rester proche d'Intel. Mais Craig Barrett pourrait aussi se laisser tenter par la politique puisqu'il déclarait lors de cette même conférence que le budget américain dédié à la science n'avait pas bougé depuis près de vingt ans.

00103968-photo-intel-craig-barrett-keynote.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Test de Mass Effect Édition Légendaire : une trilogie qui fait toujours son petit effet
Haut de page