Des annonceurs dénoncent l'accord Yahoo / Google

01 juin 2018 à 15h36
0
01590094-photo-google-yahoo-logos.jpg
Après Microsoft, des annonceurs US réunis au sein de l'Association of National Advertisers (ANA) s'opposent à l'accord publicitaire signé entre Yahoo et Google, rapporte le Wall Street Journal dans son édition du 8 septembre 2008.

Pour mémoire, Google et Yahoo ont signé cet accord « non exclusif » en juin dernier. Dans ce cadre, des publicités sont placées par Google sur les sites web et le moteur de Yahoo. Google, spécialiste des technologies de recherche web et des liens sponsorisés, estime que ce partenariat rapportera 800 millions de dollars de revenus par an, lui permettant d'augmenter son cash-flow à 450 millions de dollars (au lieu de 250 millions) sur les 12 premiers mois du partenariat.

Microsoft qui, plus tôt cette année, a tenté d'acquérir Yahoo pour la somme de 44,6 milliards de dollars, a qualifié la démarche d'anticoncurrentielle, comme le numéro un mondial du logiciel l'avait fait à l'annonce du rachat de DoubleClick par Google. De son côté, l'ANA, dans une lettre transmise la semaine dernière au Département américain de la justice (US DOJ), a invité de le DOJ à bloquer l'accord Yahoo/Google. L'ANA, qui compte parmi ses membres Apple, AT&T, Barclays, Cisco, Intel, L'Oréal USA et... Microsoft, estime que les partenaires contrôleraient 90% de la publicité en ligne liée au search, ce qui freinerait la dynamique concurrentielle. Le DOJ mène l'enquête.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

XO : OLPC signe avec Amazon
Lynda Lartigue :
L'iPhone est le produit le plus contrefait du comparateur Priceminister
  GalCiv II Endless Universe  : des images pour la sortie
T945 : Airis lance un nouveau GPS autonome iGO8 à 160 euros
La Colombie adopte la norme européenne DVB-T
Live Japon : Sharp amorce un nouveau tournant
Dix ans de Google : de la start-up au géant du Web
Le top du mois de septembre avec la logithèque !
Dialog fait sa rentrée depuis le salon IFA de Berlin
Haut de page