Google : le respect de la vie privée n'existe pas

01 août 2008 à 18h45
0
Le service Google Street View, qui prend vie peu à peu tout autour de la planète, continue d'essuyer les critiques. Le géant de la recherche propose par le biais de ce service de se promener dans les rues d'une sélection de ville au travers de photographies panoramiques. Ainsi en France on peut d'ores et déjà visiter virtuellement l'ensemble du parcours du Tour de France. Bien que la plupart des visages et des plaques d'immatriculations soient déjà masqués, la CNIL a déjà réagi, réclamant de la part de Google que ses utilisateurs soient clairement informés de leurs droits. Un formulaire permettant de signaler les clichés non conformes est à disposition des utilisateurs du service mais la mesure est jugée insuffisante par la commission française.

Suite à cette affaire et à de nombreuses autres aux États-Unis, c'est maintenant au tour de Privacy International de dénoncer le service. L'organisation britannique estime qu'en publiant à des fins commerciales des photographies sur lesquelles apparaissent des passants, Google ne respecte pas les lois sur la protection de la vie privée. Dans le cadre d'une affaire l'opposant à un couple américain, Google a déclaré que « le respect total de la vie privée n'existait pas dans ce monde, excepté dans le désert, et qu'à moins d'être un ermite, tout le monde devait s'attendre à faire face à ce genre d'incidents habituels dans la vie en communauté dans laquelle nous vivons. » C'est ce qu'ont récemment répondu les avocats de Google à la plainte prononcée par ce couple dont la maison s'est retrouvée sur Street View, vraisemblablement photographiée depuis une voie privée.

Le géant de la recherche regrette que les plaintes soient formulées auprès des autorités plutôt qu'au travers de son formulaire et précise qu'il a retiré les images de la maison concernée dès le dépôt de la plainte. La solution commence à être déployée, en Europe dans un premier temps où Google emploie un système entièrement automatisé qui floute les visages ou les plaques d'immatriculation. À grande échelle cette technologie s'avérerait extrêmement coûteuse au point de remettre en cause la viabilité du produit.

01E0000001523570-photo-capture-d-cran-google-street-view.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Aoûtiens : cinq dessins pas si crétins sinon rien
Live Japon : virée au salon Wireless Japan 2008
Clubic Week: un hacker aux mains de la justice ?
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
Les logiciels et jeux du mois avec la logithèque
IBM: 400 millions$ pour l'informatique virtuelle et un nouveau supercalculateur
Alerte au spam relatif à Facebook et au FBI
Le Blu-Ray devant le DVD en 2011 ?
Nouvelles fonctionnalités pour Photoshop Express
Turenne Capital rachète le groupe d'infographie Idé
Haut de page