Google Street View et vie privée : la CNIL réagit

01 juin 2018 à 15h36
0
000000B101424738-photo-google-earth-street-view-tour-de-france.jpg
Il y a quelques jours Google mettait en ligne une première ébauche de ce que devrait offrir Google Street View en Europe avec un exemple pratique, en l'occurrence, la navigation en mode Street View au sein des étapes du Tour de France (voir Google Street View s'invite au Tour de France).

Pour son arrivée en Europe, Google a apporté quelques modifications à ses images afin de respecter « la vie privée des utilisateurs ». Un sujet qui lui avait coûté quelques brimades outre-Atlantique (cf. notamment Insolite : un couple poursuit Google Street View). Ainsi, Google Street View s'efforce désormais de brouiller visuellement les visages des personnes et les plaques d'immatriculation que l'on aperçoit dans Street View.

Pour la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), cette mesure n'est pas suffisante. En effet, la Commission estime dans un communiqué que ce système n'est pas fiable à 100% et elle demande que conformément aux règles européennes de la protection des données, les utilisateurs soient clairement informés de leurs droits. Google propose déjà via Street View un formulaire pour signaler des photos qui ne seraient pas conformes au respect de la vie privée. Reste maintenant à voir comment Google compte agir pour se mettre en totale conformité avec les légalisations des pays européens.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'UFC-Que Choisir s'oppose tardivement au rachat de Neuf par SFR
Huawei vendrait 50% de son activité de téléphonie mobile pour 2 milliards de dollars
RegionsJob célèbre la crème des blogs emploi
Le MSI Wind arrive en France... à petits pas
Le PDF : un format ISO normalisé
Netvibes monétisera son audience avec les liens sponsorisés de Google
Pioneer développe un média optique de 400 Go
  Emperors  : une extension pour  Imperium Romanum
Business&Decision cède, Infineo rejoint Deloitte
  STALKER Clear Sky  : la configuration requise
Haut de page