5G : le Royaume-Uni discute avec des équipementiers japonais et sud-coréen pour remplacer Huawei

04 juin 2020 à 13h02
4
5G logo © Pixabay
© Pixabay

Le gouvernement britannique serait en pourparlers avec NEC et Samsung pour construire son réseau de cinquième génération.

Depuis que Boris Johnson a été contraint par son propre parti de lancer un plan visant à écarter progressivement et définitivement Huawei de la 5G britannique d'ici 2023, après avoir dans un premier temps limité son champ d'action et ses parts de marchés potentiels, le Royaume-Uni est à la recherche d'alternatives visant à diversifier la gamme de fournisseurs d'équipements de cinquième génération. Deux candidats semblent se dégager. Et ils ne sont pas européens.

Le Royaume-Uni, pas séduit par Nokia et Ericsson ?

Il semble, selon nos confrères de Reuters, que des discussions soient en cours entre le gouvernement britannique et deux sociétés en particulier. La première est Japonaise. Il s'agit de NEC Corp, géant nippon de l'informatique et des télécommunications. La seconde n'est autre que Samsung, la firme sud-coréenne à la notoriété planétaire.

L'information s'arrête là, mais nous avons fouillé un peu plus loin pour en savoir plus et comprendre ce qui peut séduire chez NEC et Samsung concernant la 5G, alors que la plupart des grandes nations mondiales se tournent vers les Européens Nokia et Ericsson, comme c'est officiellement le cas au Canada désormais.

NEC et Samsung, un rôle à jouer sur la 5G

Pour comprendre le choix britannique d'ouvrir des discussions avec NEC et Samsung, il faut un peu remonter dans le temps. Le 24 octobre 2018, les deux entreprises avaient de façon conjointe officialisé leur partenariat autour de la 5G. L'idée de ce partenariat était de fournir aux opérateurs mobiles du monde entier des solutions 5G flexibles, personnalisables à chaque région du monde et pour chaque acteur.

Samsung exerce un vrai rôle sur le marché de la 5G mondiale, et pas seulement grâce à ses smartphones. La firme de Séoul a commercialisé les services 5G aux États-Unis et a été sélectionnée pour équiper le réseau 5G de l'un des principaux opérateurs mobiles de Corée du Sud.

antenne 5G NEC Rakuten
Une antenne 5G produite par NEC pour Rakuten

NEC , de son côté, avait au mois de mars 2020 annoncé produire et fournir ses propres antennes 5G à Rakuten Mobile, dernier opérateur mobile débarqué au Japon, faisant de ce dernier l'un des rares opérateurs de télécommunications à privilégier des équipements de cinquième génération autres que ceux proposés par Nokia, Ericsson mais aussi Huawei. NEC produit ses bornes 5G dans son usine de Fukushima, et en vante le format compact dégageant une faible consommation d'énergie. NEC entend devenir un équipementier majeur 5G de l'archipel en l'équipant d'installations qui seront cette fois totalement adaptées à la nouvelle technologie mobile, contrairement à la première phase de déploiement 5G, qui était basée sur le cœur de réseau de la 4G. Son ambition, vous l'aurez compris, ne s'arrête pas là.

Source : Reuters

Modifié le 04/06/2020 à 13h16
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Chuwi Larkbox : un tout petit PC Celeron, de la taille d’un citron
Le vice-président de Samsung ciblé par un mandat d’arrêt sud-coréen
Snapchat étend ses
HP fait grimper sa gamme de SSD portables jusqu’au téraoctet
Rivian dépose le nom de deux nouveaux véhicules
Slay The Spire va débarquer sur iOS... Pour faire à coup sûr de nouveaux adeptes
Le PC Gaming Show est reporté au 13 juin
Un pack Philips Home Mini + Chromecast + Hue E27 + Smart Plug à 170,99€
Le futur Honor Play 4 Pro est doté d'un thermomètre IR intégré
TVSmiles, une appli centrée sur la publicité, a laissé des milliers d'adresses mail sans surveillance
Haut de page