Windows RT et Windows Phone bientôt gratuits pour les fabricants?

12 décembre 2013 à 10h05
0
En mal de parts de marché, au moins pour Windows RT, Microsoft considèrerait une nouvelle stratégie commerciale pour accélérer l'adoption de ses systèmes d'exploitations : Windows RT et Windows Phone. Si jusqu'à présent les fabricants devaient payer une licence à l'éditeur, les deux OS pourraient bientôt être gratuits.

Actuellement, et comme il l'a toujours fait, Microsoft vend aux fabricants de smartphones et tablettes une licence de son système d'exploitation pour chaque terminal commercialisé. Autrement dit, HTC ou Samsung, par exemple, doivent payer à Microsoft un coût unitaire de quelques dizaines de dollars sur chaque téléphone vendu (ce coût variant en fonction du partenaire et des accords croisés avec Microsoft). Ce modèle commercial, historique pour la firme de Bill Gates, se verrait prochainement remis en question avec la vague de mise à jour Threshold de Windows. C'est du moins ce que croient savoir nos confrères de The Verge. Du coup si Microsoft ne génère plus d'argent sur l'OS, la firme de Redmond devrait logiquement chercher à générer des profits depuis les services, les apps et bien sûr la publicité au travers de Bing.

0190000006072190-photo-nokia-lumia-925-en-main.jpg


Culturellement parlant, le simple fait de se dire que Microsoft envisage de passer à un modèle gratuit pour ses systèmes d'exploitation mobiles est juste révolutionnaire pour l'éditeur de Redmond. Car le parallèle avec Linux n'est plus très loin et si certains le jugeront maladroit voire extrême, il est évident que Microsoft vise ici Android et son modèle semi-gratuit (les OEM doivent payer Google pour pré-installer certaines applications et s'assurer de n'enfreindre aucun brevet en rémunérant des tiers). Naturellement il n'est pas question pour Microsoft de distribuer les sources de ses OS, contrairement à ce que fait Google avec Android.

Mais à y regarder de plus près, cette potentielle décision sonne... creux. Aujourd'hui Nokia, qui achète effectivement des licences Windows Phone pour ses Lumia, représente à lui seul pas loin de 80% du marché des smartphones Windows Phone. Or en rachetant Nokia, Microsoft se prive de cette source de revenus. Du coup, l'éditeur serait presque en train de rendre gratuit pour lui même l'OS qu'il proposera sur ses futures générations de Lumia. Et du côté de Windows RT, l'état du marché est tout aussi préoccupant : seuls Microsoft et Nokia commercialisent actuellement des solutions Windows RT.

01C2000006744442-photo-surface2-rt-2.jpg


En définitive, ce changement de politique commercial pour les OS mobiles, s'il est avéré, n'aurait pas de réel impact pour Microsoft du moins à court terme. Il s'agit surtout ici de se rapprocher du modèle Android et de porter le fer sur le créneau des services avec de solides atouts comme SkyDrive, Skype et Office 365. Tout en espérant recruter de nouveaux partenaires ce qui objectivement paraît fort peu probable pour Windows RT, n'en déplaise aux aficionados de la version ARM de Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top