Microsoft présente Vail: nouveau Windows Home Server

01 juin 2018 à 15h36
0
Depuis le lancement de Windows Home Server, il y a maintenant fort longtemps, Microsoft s'était contenté de faire évoluer son système d'exploitation à destination des serveurs domestiques par touches successives. C'est ainsi que divers PowerPack avaient vu le jour. La firme de Redmond se décide enfin à mettre à jour Windows Home Server et surtout à communiquer à ce sujet. L'éditeur vient de mettre en ligne une version d'évaluation publique, encore en développement, du nouveau Windows Home Server répondant au nom de code Vail.

Pour cette nouvelle version, Microsoft souhaite se concentrer sur quatre grands chantiers : étendre les possibilités de diffusion de média au delà des murs de la maison (la version actuelle se limite au réseau domestique), améliorer les tâches de sauvegarde/restauration de PC, simplifier l'installation et l'usage au quotidien tout en élargissant les possibilités pour les développeurs tiers.

Techniquement, la nouvelle version de Windows Home Server est basée sur Windows Server 2008 R2 et se présente donc sous la forme d'un code 64 bits. Les possesseurs de machines 32 bits, en seront donc pour leurs frais s'ils souhaitent migrer. Au-delà de cet aspect technique, Microsoft revient sur un certain nombre de concepts acquis avec la version précédente. La console Windows Home Server devient un dashboard ou tableau de bord : on y retrouve les mêmes fonctionnalités que sur la console Windows Home Server alors que Microsoft a déporté la gestion des modules additionnels dans un onglet dédié.

0000011D03146012-photo-microsoft-windows-home-server-vail.jpg


On retrouve le système de connecteur logiciel à installer sur les machines du réseau pour se connecter au serveur, à ceci près que l'installation se déroule cette fois depuis une page Web du serveur et non depuis un CD ou un dossier partagé. Alors que cette version preview de Vail ne comporte toujours pas de solution MediaCenter intégrée (il a longtemps été question que Microsoft intègre MediaCenter à Windows Home Server avec la prise en charge de tuners TV), Microsoft a revu tout ce qui concerne le partage de médias. Ainsi Windows Home Server est maintenant compatible DLNA pour un partage sans souci des médias sur son téléviseur connecté notamment sans installation de modules tiers. C'est donc la fin des Twonky et autres plug-ins de ce type. Côté média toujours, on retrouve la prise en charge des formats H.264 et MPEG-4 notamment en sus des formats habituels.

Depuis l'extérieur, il est possible de lire les fichiers médias contenus sur son serveur Windows Home Server au moyen d'un navigateur utilisant la technologie SilverLight du même Microsoft. Microsoft prend également en charge la fonctionnalité Home Group de Windows 7 avec cette nouvelle mouture de Windows Home Server : un particularisme déjà apparu avec le PowerPack 3 de Windows Home Server. Microsoft propose dès à présent une version public téléchargeable de Vail, en suivant ce lien. Vous pouvez également suivre une brève vidéo de présentation du nouveau Windows Home Server avec une voix off particulièrement entrainante et dynamique :



A noter qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, Microsoft n'a donné aucune information sur les détails liés à la commercialisation de Vail. Il semble toutefois vraisemblable que celui-ci voit le jour en fin d'année 2010, à temps pour les fêtes, et qu'il soit toujours réservé à l'intégration.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Asus lance la carte mère AMD 890FX la moins chère du marché
Jeux d'argent en ligne : le CSA lance une consultation sur la publicité
Etude : l'iPhone rendrait les hommes plus sexy
Bientôt une loi pour bloquer les informations en ligne ?
Google veut simplifier les relations avec les agences d'achat d'espace
Après les USA, le Royaume-Uni lance sa Cybersécurité Academy
Compario lève 3 millions pour développer son
MSI lance à son tour une carte mère AMD 890FX pour joueur
L'Android Market passe la barre des 50.000 applications
Google Earth s’invite dans Google Maps
Haut de page