Windows 8 : des licences simplifiées et à bas prix ?

22 août 2012 à 16h46
0
En plus de la technique et des usages, Windows 8 innovera également sur le plan commercial. Microsoft a effectivement considérablement simplifié les licences, sur la forme mais aussi et surtout sur le fond.

01E0000005370448-photo-logo-windows-8.jpg

Le journaliste de ZDNet Ed Bott a effectivement mis la main sur les licences de Windows 8 et en a révélé les principales nouveautés. Elles répondent en substance à la consumérisation de l'informatique, en se rapprochant des schémas on ne peut plus simples d'OS X ou d'Android, qui disposent chacun d'un seul type de licence.

Disparition des versions complètes ?

Windows 8 marquera tout particulièrement la disparition de la licence complète, associée aux boîtes vendues au prix fort dans le commerce et autrefois destinée aux particuliers souhaitant installer Windows sur un ordinateur nu.

Elle sera remplacée par une évolution de la licence OEM, désormais baptisée « personal use licence for system builder » et accessible aux utilisateurs finaux. Jusqu'à Windows 7 inclus, ces licences OEM étaient exclusivement destinées aux revendeurs d'ordinateurs. De nombreux particuliers y avaient recours, en raison de leur prix quasi divisé par deux, mais leur utilisation était en fait interdite.

Son prix n'est pas encore connu mais elle présage d'une baisse de prix sensible de la version complète de Windows 8 (par opposition à la mise à jour), d'autant que Microsoft la vendra essentiellement directement au client final, sans intermédiaire. En contrepartie, il ne sera plus possible de transférer sa licence d'un ordinateur à l'autre. Elle autorise en revanche explicitement son installation en tant que système d'exploitation additionnel, dans une machine virtuelle ou sur une partition séparée (sur un Mac avec Boot Camp par exemple).

La plupart des utilisateurs auront quoi qu'il en soit recours à la licence OEM d'un nouvel ordinateur de marque ou une licence de mise à jour, puisque la quasi-totalité des PC en circulation reposent déjà sur Windows XP, Windows Vista ou Windows 7, versions à partir desquelles une mise à niveau vers Windows 8 est possible.

05367602-photo-windows-eula.jpg

Simplification dans la forme

Jusqu'à présent la plupart des utilisateurs acceptaient l'accord de licence de l'utilisateur final (end user license agreement ou EULA) les yeux fermés et laissaient à quelques experts ou juristes le soin de déchiffrer leurs droits.

Avec Windows 8, l'accord sera présenté en deux parties. Il sera d'abord résumé de manière intelligible sous forme de questions/réponses, indiquant clairement sur quel type d'ordinateur la licence est valable, ce qui est obligatoire (l'activation par exemple) et ce qui est interdit (dans certains cas la virtualisation). Les termes juridiques ne seront plus présentés que dans la seconde partie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
L’atterrisseur Vikram a été retrouvé détruit sur la surface lunaire

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top