Windows 8 : Microsoft promet "moins de redémarrages" après les mises à jour

Par
Le 15 novembre 2011
 0
00fa000004750672-photo-windows-8-red-marrage.jpg
Dans un nouveau long billet de blog, Microsoft promet que Windows 8 sera plus efficace pour traiter ses mises à jour et autres patchs appliqués par l'intermédiaire de Windows Update. Il ne sera plus nécessaire de redémarrer, ou du moins, de redémarrer à chaque fois.

On savait déjà, entre autres, que Windows 8 offrirait un démarrage plus rapide : on sait désormais qu'il ne sera plus nécessaire de redémarrer à chaque fois l'ordinateur après avoir effectué une mise à jour du système d'exploitation, comme c'est actuellement le cas avec n'importe quelle version de Windows. Une situation souvent désagréable, en particulier lorsque l'utilisateur, en plein milieu d'une activité, reçoit des relances régulières lui demandant de redémarrer son PC.

Microsoft n'annonce pas l'arrêt définitif des redémarrages après les mises à jour, mais leur réduction. « Il y a des situations où l'installation n'est pas en mesure de mettre à jour les fichiers, car ils sont en cours d'utilisation. La mise à jour automatique doit donc être capable de gérer les cas où le redémarrage est nécessaire » explique le blog de Microsoft.

En pratique, la version Windows 8 de Windows Update permettra d'emmagasiner toutes les mises à jour nécessitant un redémarrage pour les installer en même temps que le traditionnel Patch Tuesday, qui intervient le second mardi de chaque mois. Sauf exception - comme des mises à jour critiques ayant un lien avec la sécurité - il ne sera donc nécessaire de redémarrer qu'une fois par mois à la suite d'une mise à jour.

04750674-photo-windows-8-red-marrage.jpg

Microsoft précise que même lorsqu'un redémarrage sera nécessaire, l'utilisateur disposera de plus de liberté puisqu'il aura 3 jours pour effectuer la démarche avant que cette dernière s'active automatiquement, à condition qu'aucun programme jugé sensible ne soit détecté. Les versions de Windows 8 destinées aux professionnels disposeront de fonctions supplémentaires, et les administrateurs réseaux pourront même désactiver concrètement le redémarrage automatique pour éviter le compte à rebours de trois jours.

En somme, si l'éditeur n'affranchit pas totalement son OS du traditionnel et contraignant redémarrage, il compte néanmoins le limiter grandement pour le rendre moins intrusif aux yeux de l'utilisateur. Et éviter, au passage, de désagréables pertes de données...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top