Windows 8 : des centaines de Live Tiles en temps réel grâce au push

03 novembre 2011 à 16h10
0
Sur le plan fonctionnel, la principale nouveauté de Windows 8 est incontestablement l'adoption de l'interface Metro, avec laquelle il apportera à l'ordinateur des usages jusqu'alors réservés aux smartphones et aux tablettes. Il héritera donc des Live Tiles, l'un des principaux point différenciant et atout de Windows Phone. Mais comment maintenir à jour un grand nombre de tuiles sans vider la batterie ? C'est ce que nous explique aujourd'hui Ryan Haveson sur le blog Building Windows 8.

01E0000004430318-photo-windows-8.jpg

S'informer d'un coup d'œil

L'intérêt des Live Tiles est de permettre de suivre d'un coup d'œil et en temps réel des informations diverses issues de multiples sources, telles que la bourse, la météo, le prochain rendez-vous, le nombre d'emails non lus, etc.

Une première sur smartphone avec Windows Phone, puisqu'il fallait jusqu'à présent ouvrir successivement les applications adéquates, et une nouvelle approche sur ordinateur avec Windows 8. Les tuiles offrent les mêmes fonctionnalités sur ordinateur que sur smartphone, mais la surface d'affichage nettement supérieure d'un écran d'ordinateur et la conception plein écran du Start Screen permettent d'en afficher des dizaines.

Microsoft a donc conçu une plateforme de notification répondant à trois problématiques :
  • afficher des centaines de tuiles actives sans dégrader les performances ni vider la batterie,
  • afficher plus que des pastilles et du texte
  • assurer l'instantanéité

Une plateforme unifiée

Pour maintenir une faible consommation de ressources, les Live Tiles reposent pour commencer sur une plateforme unifiée, avec laquelle toutes les tuiles communiquent en XML et via HTTP POST avec le Windows Push Notification Service (WNS), hébergé par Microsoft. Il n'y a donc qu'un seul exécutable, et non autant qu'il n'y a de tuiles.

Des modèles de tuiles

Les développeurs doivent donc utiliser l'un des nombreux modèles de tuile proposés, offrant plusieurs dimensions, plusieurs dispositions, etc.

Du push

Pour ce qui est de l'instantanéité, Microsoft a naturellement retenu la solution du push, avec laquelle le service en ligne pousse comme son nom l'indique l'information vers l'utilisateur.

À l'inverse les gadgets de Windows 7 fonctionnent en mode polling, c'est-à-dire qu'ils sollicitent régulièrement le service en ligne pour se maintenir à jour, une méthode gourmande en bande passante, en énergie et potentiellement peu réactive.

Avec le modèle du push, le service en ligne transmet une notification au format XML au Windows Push Notification Service, puis c'est la plateforme de Microsoft qui prend le relai. Le WNS la transmet à l'ordinateur du destinataire s'il est connecté, ou conserve la dernière en attendant qu'il le soit de nouveau (au détriment des précédentes s'il y a lieu). L'ordinateur alerte enfin l'utilisateur et récupère le cas échéant une image, depuis Internet ou depuis le cache, à l'allumage de l'écran seulement.

Le destinataire et l'expéditeur sont authentifiés indépendamment auprès du WNS ce qui, combiné à la transmission chiffrée des notifications, assure la confidentialité de l'utilisateur.

Le Windows Push Notification Service repose enfin sur la même architecture que Windows Live Messenger qui délivre à ce jour 10 milliards de notifications par jour.

01E0000004720086-photo-windows-push-notification-service.jpg

Microsoft insiste enfin sur le fait qu'il a conçu les Live Tiles de Windows 8 non seulement pour qu'elles soient économes en ressources, mais aussi pour que les services en ligne puissent facilement en concevoir en n'utilisant que des standards. L'utilisation du HTTP permet effectivement de les interfacer avec la majorité des solutions en place.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Yahoo! Cocktails : 2 nouveaux outils pour le développement web
Jawbone UP, le bracelet hi-tech qui piste votre mode de vie
Téléchargement : l'Espagne refuse de collecter les adresses IP
Google optimise son algorithme, 35% des résultats concernés
Motorola Xoom 2 : tablette Honeycomb ultrafine en 10,1 ou 8,2 pouces
Le Conseil national de la musique devrait arriver début 2012
Sony Ericsson : mise à jour globale d'Android avec Gesture Input
Jeux vidéo à la demande : SFR étendra bientôt son offre au PC
Pantech : la manipulation gestuelle sur les smartphones Android
Pays transmetteurs de spams : selon Sophos, l'Asie arrive en force
Haut de page