Google publie une faille encore active de Windows

21 février 2017 à 09h40
0
Les deux géants de la Silicon Valley, Microsoft et Google (Alphabet), ont depuis longtemps des relations assez tendues concernant la sécurité informatique. L'information publiée par Google et son équipe d'experts en sécurité ne risque pas de calmer les tensions : une faille « zero-day », découverte dans l'OS de la firme de Redmond, a été publiée par le groupe de Mountain View... Et cette faille est encore active.

Une faille présente dans les OS les plus récents de Microsoft



La faille permet, selon le Google Project Zero qui l'a découverte, de prendre le contrôle d'un ordinateur et d'accéder à sa mémoire interne. Pour ce faire, les pirates n'ont qu'à piéger un fichier EMF (Ehanced MetaFile) qui peut se trouver dans des documents Office, par exemple. La découverte de la faille date un peu : elle a été notifiée à Microsoft en mars 2016.

A l'époque, Microsoft avait réagi, mais son correctif semble ne pas suffire, puisque la faille a été à nouveau identifiée par le même groupe de chercheurs en novembre 2016. Google a, à ce moment-là, prévenu une nouvelle fois Microsoft, espérant sans doute que le groupe de Redmond finisse de combler cette faille de sécurité. Il n'en a été rien.

La faille concerne, selon Google, tous les OS de Microsoft, depuis Vista Service Pack 2 à ce jour.


Google donne trois mois aux éditeurs pour publier un correctif



La question reste de savoir si un correctif aurait dû être publié lors du Patch Tuesday, qui a été retardé pour des problèmes divers, notamment de téléchargement, et qui devait être publié ce mois de février 2017. Microsoft aurait alors été dans les temps selon les principes de Google.

Maintenant que la faille a été publiée sur Internet, Microsoft n'aura pas d'autre choix que de réagir. Mais entre les deux entreprises, les tensions montent : Google applique à Microsoft ce qu'il applique à tous les éditeurs : le groupe notifie une faille et donne trois mois (moins dans certains cas très graves) pour publier un patch correctif. Passé ce délai, le groupe de Mountain View révèle tous les détails, afin de contraindre les éditeurs à réagir au plus vite.

Une décision qui ne plaît guère à Microsoft, qui a vivement critiqué la décision de publier les détails de la faille. Il y a toutefois fort à parier que le groupe de Redmond publie son correctif dans son prochain Patch Tuesday donnant, au final, raison à Google.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top