Bill Gates : utiliser Ctrl+Alt+Suppr pour se loguer à Windows est une erreur

Par
Le 26 septembre 2013
 0
A l'occasion d'une conférence donnée la semaine dernière à Harvard, Bill Gates a admis que choisir la commande Ctrl+Alt+Suppr pour lancer une session Windows était une erreur, à laquelle IBM n'est pas étrangère.

00fa000006667314-photo-bill-gates.jpg
Utiliser la combinaison des touches Ctrl, Alt et Suppr pour redémarrer un ordinateur est une chose, mais associer la même commande à l'ouverture d'une session sous Windows en est une autre. Pourtant, c'est bel et bien le cas, encore aujourd'hui : pourquoi un tel choix ? C'est la question qui a été posée à Bill Gates, à l'occasion d'une conférence donnée mi-septembre à Havard, dans le cadre d'une collecte de fonds.

Une interrogation à laquelle Bill Gates a répondu en expliquant qu'il souhaitait disposer d'une commande spécifique, codée en dur dans le système d'exploitation. Néanmoins, il explique aussi qu'une telle fonctionnalité aurait pu être mise en place d'une autre manière : « On aurait pu n'utiliser qu'une seule touche, mais la personne qui a conçu le design du clavier IBM n'a pas voulu nous donner un unique bouton » raconte-t-il, amusé, avant d'ajouter « c'était une erreur ! »

David Bradley, le concepteur d'IBM à l'origine de la commande à trois boutons, a déjà eu l'occasion de s'exprimer sur la question : « je l'ai peut-être inventée, mais c'est Bill qui l'a rendue célèbre » avait-il déclaré en janvier 2011. Il avait alors ajouté ne pas savoir pourquoi Microsoft avait décidé de l'utiliser pour sa page de connexion, alors qu'elle était déjà dédiée au redémarrage d'une machine.

L'intervention de Bill Gates sur le sujet est disponible à partir de la 16e minute de la vidéo ci-dessous.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top