Apple pourrait prochainement tester sa voiture autonome

Par
Le 18 septembre 2015
 0
Apple est déjà en discussion avec les autorités de l'Etat de Californie afin de partager ses projets sur le secteur des voitures autonomes.

Depuis plusieurs mois, les rumeurs vont bon train sur les ambitions d'Apple sur le secteur de l'automobile. Après le lancement de CarPlay, la firme de Cupertino souhaiterait bel et bien faire de l'ombre aux travaux de Google sur le marché des technologies dédiées aux voitures sans chauffeur.

Cet été The Guardian a affirmé avoir récupéré des documents expliquant qu'Apple recherchait un endroit discret et sécurisé pour son projet Titan visant à tester ses voitures non loin de son quartier général situé à Cupertino. La firme de Tim Cook aurait ainsi contacté la direction de GoMomentum Station, une ancienne base navale près de San Francisco transformée en terrain de test pour les véhicules autonomes.

Cette base contient une trentaine de kilomètres de route et reste militairement sécurisée. L'endroit a précédemment servi de zone de tests à Mercedes-Benz et Honda. D'ailleurs, Apple a récemment débauché le directeur de recherche de Mercedes et multiplié les embauches de spécialistes dans le domaine de la voiture.

Désormais, The Guardian explique qu'Apple s'est entretenu avec le département des véhicules motorisés (DMV) de Californie. L'entretien aurait eu lieu au mois d'août entre Mike Maletic, conseiller chez Apple et Bernard Soriano, directeur du département accompagné de Stéphanie Dougherty et sponsorisant tous deux un projet de réglementation sur les véhicules autonomes.

035c000008174844-photo-apple-car.jpg

C'est donc le groupe DMV qui rédigera les consignes devant être respectées par les constructeurs automobiles, et le département a entrevu toutes les sociétés impliquées, qu'il s'agisse de Volkswagen-Audi, General Motors, Nissan, Continental et bien sûr Google. Ces dernières ont alors pu obtenir des permis de test.

Reste que pour obtenir l'un de ces permis, le demandeur doit dévoiler plusieurs informations, comme le modèle et l'identification du véhicule qu'il souhaite tester, le nom du pilote, mais aussi plusieurs détails sur le caractère autonome de la voiture. Or, on le sait, partager des informations en amont ne fait pas spécialement partie de la politique d'Apple... même si les fuites semblent inévitables ces derniers temps.

Pour Apple, l'alternative consisterait à acheter un terrain et à procéder à des tests privés ne nécessitant alors pas de permis spécifique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Voiture autonome

scroll top