Les meilleures séries qui se concluent sur une vraie fin [Replay #6]

11 août 2021 à 18h18
3

Nouvelle semaine, nouveau Replay de notre chronique Le Veilleur d'écran[s]. Cette fois, (re)penchons nous sur 5 séries qui ont un début, un milieu, mais surtout une fin bien arrêtée : The Man in the High Castle, Mr. Robot, Black Sails, The Americans et The Leftovers.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Cet été, votre chronique séries Le Veilleur d'écran[s] ne prend pas de vacances. Elle poursuit donc sa saison 7 comme d'habitude, avec un nouvel épisode tous les samedis après midi.

Mais, après une centaine de séries évoquées en presque deux ans, il nous semblait de bon goût de jeter, aussi, un regard en arrière. Tous les mercredis de juillet et août, nous vous proposerons donc une (re)sélection de cinq titres déjà évoqués dans nos colonnes, et regroupés cette fois sous différentes thématiques.

Pour ce sixième Replay, voici une sélection qui devrait spécialement plaire aux spectateurs frustrés des shows annulés brutalement sans connaître de fin appropriée. En effet, il ne sera ici question que de séries officiellement terminées et surtout bien finies, avec un serie finale propre et réfléchi.

The Man in the High Castle

À chaque fois que je me rends sur Amazon Prime Video pour y regarder quelque chose, ça ne loupe pas : The Man in the High Castle me manque. Même si cette série en quatre saisons, basée sur les écrits de Philip K. Dick, se termine comme il faut, je serais en effet bien resté encore un peu dans son histoire alternative.

En cause, non pas le fait que l'Axe y remporte la Seconde Guerre mondiale, évidemment, mais plutôt l'ambiance soignée de la série et ses riches personnages qui compensent solidement le rythme d'un show qui prend son temps.

Lire notre chronique complète : The Man in the High Castle : solide jusqu'au bout

Mr. Robot

Contrairement à The Man in the High Castle, je n'aurais pas forcément souhaité une cinquième saison à Mr. Robot. Déjà suffisamment longue, riche et alambiquée comme ça, la série de Sam Esmail a en effet su s'arrêter avec l'art et la manière.

Dotée d'une réalisation incroyable et de passages mémorables, Mr. Robot requiert une véritable attention et concentration pour être pleinement savourée. Mais je vous l'assure, les nombreux sujets de société qu'elle aborde, par le prisme de ses personnages profonds ou torturés, méritent que l'on fasse cet effort.

Black Sails

Elle aussi composée de quatre saisons, Black Sails aurait tout à fait pu poursuivre l'intrigue de L'Île au Trésor, mais ses créateurs ont préféré être raisonnables et l'arrêter proprement. C'est tout à l'honneur de cette série, même si je n'aurais pas dit non à quelques saisons de plus dans cet univers de pirates.

Forte de solides décors, de personnages charismatiques portés par un casting solide, la série de Starz (disponible en France sur Canal+ ) nous emporte également au gré d'une formidable bande-son signée Bear McCreary. Si vous aimez la piraterie et les intrigues bien ficelées, prenez votre bouteille de rhum et foncez !

The Americans

Restons dans l'Histoire, si vous le voulez bien, cette fois avec The Americans. Ses six saisons sont disponibles au choix sur Prime Video ou Disney+, et c'est véritablement une bonne chose tant ce show mérite d'être vu.

La série s'intéresse à une famille américaine, à priori tout ce qu'il y a de plus lambda, en pleine Guerre Froide. Sauf que Philip et Elizabeth sont en réalité des agents du KGB infiltrés, dont la mission est d'envoyer des informations à Moscou. Prenant son temps, The Americans se veut profondément réaliste et se révèle passionnante à suivre, notamment grâce à ses excellents premiers rôles…

The Leftovers

La troisième et ultime saison de The Leftovers s'est peut-être un peu perdue en route (c'est en tout cas mon avis), mais cela n'a pas empêché cette série HBO de marquer les spectateurs au fer rouge lors de sa diffusion. Intense et émouvante, l'œuvre de Damon Lindelof fait assurément travailler nos canaux lacrymaux.

The Leftovers s'intéresse aux personnes qui restent, après que 2 % de la population a mystérieusement disparu de la surface de la Terre, du jour au lendemain. Entre son intrigue saisissante, son casting 5 étoiles et sa musique prenante… il y a de quoi être conquis et même emporté.

Modifié le 12/08/2021 à 10h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
HBO Max et DC : une série sur le Pingouin serait en route
Final Space : la série animée ne reviendra pas pour une saison 4
Lemmings : ces pauvres rongeurs qu'on a massacrés par dizaines
Superman & Lois : The CW tiendrait-elle sa meilleure série DC ?
Lisez votre chronique SF : Toute résistance serait futile !
LEGO lance un set Super Mario 64 : 2 064 pièces de nostalgie pour recréer les niveaux du jeu
Star Trek Day : les séries Discovery, Picard et les autres donnent des nouvelles
Matrix Resurrections tease l'arrivée de son trailer jeudi à coups de pilules bleue et rouge
Rose Bleue — Quand l'apocalypse fleure bon l'amour
Haut de page