Uber s’offre son concurrent oriental Careem pour 3,1 milliards de dollars

27 mars 2019 à 11h04
Careem

La plateforme Uber vient de passer un accord commercial pour racheter l'application concurrente Careem, une entreprise de chauffeurs privés active au Moyen-Orient. La transaction, de plus de 3 milliards de dollars, constitue le rachat technologique le plus important de la région en termes financiers.

Le groupe Uber Technologies n'en finit pas d'asseoir sa notoriété. La société américaine vient de passer un accord commercial pour acquérir l'entreprise Careem, son principal concurrent au Moyen-Orient. Basée à Dubaï, la plateforme de transport à la demande pour particuliers est active dans plus de 15 pays et 90 villes de la région, et compte déjà plus d'un million de chauffeurs privés.

Une transaction au timing parfait pour Uber


La transaction, qui devrait être effective en 2020, s'est chiffrée à 3,1 milliards de dollars - soit 2,7 milliards d'euros, répartis en liquide et en actions Uber. L'accord stipule que la société Careem conservera son image de marque et son application mobile inchangées dans un premier temps, devenant une filière à 100% de la maison mère Uber Technologies. De même, elle continuera d'être gouvernée par ses fondateurs d'origine.

Cette acquisition intervient alors même qu'Uber accusait des pertes financières considérables en 2018 et vient d'interrompre une série d'investissements à l'étranger, notamment en Russie. Le géant américain a cependant joué un coup stratégique, en s'offrant une jeune entreprise déjà cotée à 2 milliards de dollars selon les dernières estimations. Et pour cause : Uber projette d'annoncer sa future entrée en Bourse au printemps, et entame donc une manœuvre de séduction à l'égard des potentiels investisseurs.

Déjà présent dans 70 pays, Uber entend donc agrandir son monopole et déjouer la concurrence au Moyen-Orient, région au fort dynamisme économique, où la population est relativement jeune et en plein essor.

Careem, une start-up prometteuse au Moyen-Orient


L'entreprise Careem avait été lancée au Moyen-Orient en 2012, trois ans avant l'implantation d'Uber dans la région. La start-up avait cependant réussi à conserver sa position de leader dans près d'une centaine de villes, et était déjà évaluée à un milliard de dollars en 2016.

Dans leur communiqué commun, où les deux sociétés affirment « joindre leurs forces », il est précisé que Careem continuera à opérer de manière indépendante, Uber devenant détentrice des services de livraison et de paiement de la filiale. Ne manque plus que le feu vert des autorités de régulation pour acter le rapprochement entre les deux géants mondiaux.

Source : Autoblog.
Modifié le 27/03/2019 à 11h04
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top