EDF veut être le leader européen de la fourniture de courant aux véhicules électriques

11 octobre 2018 à 06h57
5
Borne véhicule électrique.jpg

Le groupe français a fait part mercredi de sa volonté de devenir le premier fournisseur européen de courant des véhicules électriques.

EDF a choisi le mercredi 10 octobre pour faire part de son objectif de devenir l'énergéticien leader de la mobilité électrique en Europe en 2022. Un plan majeur pour le numéro un mondial des énergies bas carbone qui entend à la fois devenir le 1er fournisseur en électricité pour véhicules électriques, le 1er exploitant de bornes électriques et le leader européen du « smart charging », qui permet d'optimiser la consommation de plusieurs bornes dites « intelligentes » en même temps. EDF surfera donc bien sur la vague de la mobilité électrique.

Les ambitions élevées d'EDF

Après le Plan Solaire en décembre 2017 et le Plan Stockage Electrique en mas 2018, EDF a dévoilé son troisième plan en faveur de la transition énergétique. Conscient des enjeux environnementaux et de la croissance potentielle de la mobilité électrique, le groupe entend bien devenir la référence en la matière.

En 2022, EDF compte fournir en électricité pas moins de 600 000 véhicules électriques en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Belgique, soit 30% de parts de marché. Pour cela, l'établissement public proposera des offres dans chacun de ces pays, avec la fourniture d'électricité bas carbone, une solution de recharge pour celles et ceux qui disposent d'une place de parking, ainsi qu'une optimisation de l'usage et de la batterie du véhicule.

Outre la fourniture de « jus » pour les véhicules, EDF veut être le premier exploitant de réseau de bornes électriques. Le groupe en exploite déjà 5 000 rien qu'en France grâce à sa filiale francilienne Sodetrel. D'ici 2022, ce sont 75 000 bornes qui seront déployées, et 250 000 seront accessibles en interopérabilité à ses clients en Europe.



Enfin, EDF veut être le leader du smart charging. Dès 2020, 4 000 bornes intelligentes seront réparties en grande partie en France et au Royaume-Uni. Celles-ci permettront, lors des périodes de forte consommation, d'utiliser la batterie d'un véhicule électrique pour contribuer au bon équilibre des réseaux.

Avec ce plan d'envergure, Jean-Bernard Lévy, le président directeur général d'EDF, espère qu' « EDF contribuera pleinement à la lutte contre le réchauffement climatique en accompagnant les territoires, les entreprises et les particuliers dans le développement d'une mobilité propre, partout et pour tous. »

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
megadub
Les plan solaire et stockage sont des pétards mouillés. Leurs solutions ne peuvent pas décoller avec les prix qu’ils pratiquent.
fg03
Moi je me demande avec les voitures electriques que l’Etat pousse en avant comment ils vont faire pour taxer les automobilistes que nous sommes comme avec le Diesel et l’essence ou 85% etaient des taxes. CA va faire un sacré manque a gagner pour l’etat… il va falloir qu’ils nous pompent autrement parce que sur l’electrique… je vois pas trop à part créer une electricité propre à la recharge voiture mais bon les gens qui se chargent chez eux vont pas avoit un compteur et un abo spécifique… bref, je ne vois pas trop.
carinae
bah ne t’en fait pas va … pour prendre du pognon il y a toujours des petits malins … Il vont certainement taxer les voitures, les pneus, les bornes, les batteries voire l’électricité consommé par la voiture … ou alors ils augmenteront les impôts qui sait …
KlingonBrain
@fg03 Ils vont probablement taxer l’usage des routes. Avec les technologies modernes, on peut imaginer un boitier qui transmettra toutes les routes utilisées. Bonus, l’état pourra mieux te surveiller… pour ta propre sécurité, cela va de soi.
fioh
C’est simple,<br /> Pour compenser les 30 milliards d’Euro de TICPE, ils verrouilleront la recharge sur des compteurs “agréés” qui seront forcement connectés.<br /> L’électricité “automobile” sera taxée en conséquence.<br /> Et là on se rendra compte que l’usage de l’électricité dans la mobilité , taxes comprises ,coutera bien plus cher que l’essence.<br /> Mais d’abord il faudra appâter les clients en leur promettant un plein d’électricité à 2€ (hors cout/location des batteries) et une fois que l’infrastructure est en place, on dégaine la machine à taxes.<br /> Pour passer la pilule et stigmatiser qui qui osent encore rouler à l’essence, ils nous colleront le super-malus-Bonus écologique ou une surtaxe sur l’essence servira à subventionner l’électricité.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Espace : une mystérieuse onde radio étonne les chercheurs
Amazon aurait utilisé (et abandonné) un outil de recrutement sexiste
Avec ses puces, Huawei ambitionne de concurrencer Qualcomm et Nvidia
La Chine accentue sa surveillance d'Internet
Samsung pourrait se passer de port jack sur ses prochains smartphones
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page