Une 1re ligne de bus 100% électriques à Paris

30 mai 2016 à 18h01
0
Les bus d'Ile-de-France passeront ces prochaines années à l'électrique et aux énergies renouvelables. La RATP et le STIF préparent effectivement un plan Bus 2025 visant à remplacer les 4500 bus des 350 lignes de la région par des bus « écologiques », à 80 % électriques et à 20 % au gaz naturel. Objectif : diminuer le bilan carbone de la RATP de 50 %.

Un premier bus 100 % électrique de taille standard circule ainsi depuis ce matin à Paris, sur la ligne 341 (Charles de Gaulle - Étoile / Porte de Clignancourt). Cette ligne a été retenue par le STIF car elle dépend d'un centre de stationnement qui accueille déjà les minibus électriques de Montmartre. La totalité des 23 bus de la ligne seront remplacés d'ici la fin de l'année.

0230000008456718-photo-bluebus-12-m.jpg

Ces premiers bus sont les Bluebus présentés en décembre dernier lors de la conférence environnementale COP 21. Ils sont fabriqués tout comme les Bluecar du service d'autopartage parisien Autolib' par une filiale du groupe Bolloré. Ces véhicules exploitent la technologie de batterie maison LMP (lithium métal polymère) et offrent une autonomie de 180 km. Ils assurent ainsi une journée entière de service sur une seule charge et sont rechargés de nuit, en heure creuse, en 5 à 8 h.

La RATP et le STIF expérimenteront aussi des modèles de constructeurs européens et d'un constructeur franco-chinois.

Certaines lignes seront équipées de bus au « biogaz », ou GNV, qui proposent une charge lente en 4 h mais aussi et surtout une charge rapide en 2 à 4 min.

La RATP et le STIF mènent dans un premier temps des expérimentations, au cours desquelles ils recueillent un maximum d'informations, par le biais d'enquêtes auprès des conducteurs, des voyageurs et des riverains, en vue donc d'une généralisation d'ici 2025.

À lire aussi : Navya : vous pourrez circuler en navette autonome dès le mois prochain

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page