Elon Musk : non, il n'a pas vraiment perdu 200 milliards de dollars en un an

Samir Rahmoune
Publié le 03 janvier 2023 à 13h40
© Naresh777 / Shutterstock
© Naresh777 / Shutterstock

Elon Musk n'a pas vraiment perdu les 200 milliards de dollars qui font les gros titres.

L'ex-homme le plus riche du monde aurait perdu entre 2021 et 2022 une somme colossale, au point de perdre son titre. Pourtant, la réalité est légèrement différente.

Une fortune adossée à la bulle Tesla

Revenons un peu en arrière. Pour établir ce chiffre d'environ 200 milliards de dollars partis en fumée, les médias ont utilisé l'indice Bloomberg des milliardaires dans lequel on voit qu'Elon Musk pesait 340 milliards de dollars en novembre 2021, contre 137 milliards actuellement.

Novembre 2021 ? Souvenez-vous, c'est au moment où la bulle Tesla (dont 13 % des actions sont détenues par le milliardaires) avait atteint son pic, avec une capitalisation de près de 1 200 milliards de dollars, contre 385 milliards aujourd'hui. Cette situation trompeuse a été provoquée par les larges flots d'argent déversés sur le marché par la réserve fédérale, qui a depuis resserré la vis.

Les indices boursiers, fluctuants et constamment soumis à des aléas extérieurs, ne sont ainsi pas de bonnes références pour juger de la fortune d'une personne. Surtout en pleine euphorie boursière comme lors de la crise de la COVID. Il était ainsi faux d'évaluer la fortune d'Elon Musk à 340 milliards à l'époque, tout comme Amazon n'a pas vraiment « perdu » 1 000 milliards de dollars en un an.

De l'argent auquel Elon Musk n'a jamais eu accès

Pour appuyer ce constat, il suffit de rappeler qu'Elon Musk n'aurait jamais pu vendre ses parts au prix de leur valorisation exorbitante de l'automne 2021. Il n'aurait en effet jamais pu profiter de ces cours au sommet, puisqu'au moindre signal de vente massif, le reste du marché l'aurait suivi, faisant s'effondrer le prix de l'entreprise.

Il n'a ainsi jamais vraiment eu accès à cet argent perdu, tout comme les autres milliardaires de la tech dont les « pertes » cumulées pour l'an dernier sont évaluées à 433 milliards de dollars.

Pour essayer d'évaluer le recul de la fortune d'Elon Musk, il faut surtout comparer ses grandes opérations financières. L'homme d'affaires s'est ainsi délesté cette année de nombreuses actions Tesla, une entreprise en forme, pour soutenir le rachat de Twitter, moyennant 44 milliards de dollars. Un prix surévalué, selon l'opinion de beaucoup de monde. Là repose sûrement la baisse de la fortune réelle du fantasque milliardaire, même si elle est difficile à comptabiliser.

Source : Boursier

Samir Rahmoune
Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Bombing_Basta

C’est pour rassurer qui cette « news » ?

Francis7

« Elon Musk n’a pas vraiment perdu les 200 milliards de dollars qui font les gros titres. »

J’avais lu ça hier.
Je crois que de toute façon, il pourrait vivre confortablement et très à l’aise jusqu’à la fin de ses jours sans toutes ces centaines de milliards perdus et encore qu’il reste à perdre. :smiley:

K702

Du coup j’imagine que ça s’applique aussi au gros titre de cet article datant de quelques jours où la perte annoncée pour Elon Musk était de 132 milliards ^^

malak

« Elon Musk : non, il n’a pas vraiment perdu 200 milliards de dollars en un an »

« Les indices boursiers, fluctuants et constamment soumis à des aléas extérieurs, ne sont ainsi pas de bonnes références pour juger de la fortune d’une personne »

Pourtant Clubic ne se gêne pas pour annoncer quand il est l’Homme le plus riche du monde (quand il l’est) en se basant sur ces valorisations…

Donc mettez-vous d’accord dans la rédaction…

hylea12

les milliardaires en action de ce genre n’ont effectivement pas cet argent a disposition sur leur compte, cependant quand ils veulent acheté quelques chose, ils font des prêts dont les taux et les montants sont d’autant plus intéressant que leur évaluation d’actif est importante.

NickGTT172

C’est les milliards de Schrödinger.
Ils existent et n’existent pas en même temps.

C’est quantique, tu as des milliards potentiellement mais si tu veux les toucher ils disparaissent.

raymondp

Cette information n’est pas pour rassurer qui que ce soit AMA, c’est juste pour corriger un mensonge ou un abus de langage : autant les parts d’EM dans ses entreprises ne valaient pas 1200 milliards, d’ailleurs il a fait un poisson d’avril assez drôle là dessus (il y a 2 ans je crois) en disant qu’il rachetait toutes les autres marques automobiles (qui fabriquent évidemment beaucoup plus que Tesla), autant il n’a pas perdu 200 milliards.
C’est en jouant sur cette confusion entre la valeur boursière et la valeur réelle des entreprises (mais qu’on ne connait pas tant qu’il n’y a pas revente) et sur la méconnaissance du public du fonctionnement de la bourse que certains peuvent affirmer des trucs comme « la propriétaire de L’Oréal paie moins d’impôts que ses employés » ou ce genre de truc.
Cela étant, ce qui est impressionnant, c’est les montants farfelus auxquels peuvent arriver à leur sommet de leur gloire des entreprises comme amazon, Tesla ou par le passé Yahoo, avant quelques années après de dégringoler, sans qu’il y a ait de réalité financière derrière, c’est à dire des profits en relation.
A l’inverse, certaines sociétés marchent bien, sont solides, et ont une valeur boursière relativement faible car donnant lieu à peu de spéculation, c’est à dire de potentiel de hausse.

Doss

En faite c’est toujours le même débat, quand on dit que les milliardaires gagne XXX Milliards ou perd XXX Milliards c’est juste la valorisation de leur action dans leur société. Ca n’a aucun sens de parlé de gain et de perte dans les deux cas car on gagne en fonction ne notre investissement de départ et de la valeur à laquel on le revend, tant que pas revendu il n’y a ni gain ni perte c’est un peu comme le chat de schrodinger :wink:
Mais c’est marrant de voir ce genre d’article popper quand on parle de perte et non les années ou il y a d’énorme gains ou dans ce cas on préfère un récupération politique en disant vous voyer les pauvres votre argent ce sont les milliardaires qui l’ont pris…

toast

« De l’argent auquel Elon Musk n’a jamais eu accès »

Dans ces cas là, il faudrait arrêter, lorsque les évaluations de fortunes sont revues en forte hausse, de réclamer à ce que ces mecs paient des impôts…

Revenu n’est pas capital, on n’est bien d’accord, mais il y en a tellement qui perdent leur bon sens dès que les sommes sont colossales.

Par contre, est-ce que c’est une bonne chose de laisser les capitaux se concentrer d’une telle façon…

Popoulo

Lignes médiatiques. Un média annonce que Musk a perdu xxx milliards, tous les autres vont y aller à coups de copiés/trad/collés sans rien comprendre à l’histoire.
C’est malheureusement ce qu’on retrouve aussi ici depuis que la chasse à la sorcière Musk est lancée.