Test SSD FireCuda 510 1 To : taillé pour le gaming ?

23 août 2019 à 12h00
0
La note de la rédac
Le FireCuda 510 vient combler le secteur du gaming de Seagate. Ce SSD promet d'améliorer les performances en jeux en permettant de stocker toute sa librairie de jeux dans un seul moyen de stockage. Pour cela le SSD se décline en version allant jusqu'à 2 To de données.

Seagate a pris l'habitude de segmenter ses moyens de stockages par secteur. Le SSD FireCuda 510 ne fait pas exception et se destine aux "gamers" les plus exigeants. Seagate inscrit ainsi sur son site : "le SSD FireCuda 510 affiche les meilleures vitesses de stockage de jeux sur PC vous permettant de charger vos jeux et vos cartes plus rapidement, d'accélérer les réapparitions (respawn) et de réduire les saccades dans les jeux open-world." Bien-sûr, ces affirmations veulent tout et rien dire, pour vérifier s'il y a un réel impact en jeux, il faut le tester !

FireCuda 510

Spécifications techniques

Le nouveau SSD de Seagate met l'accent sur les performances en jeu, mais aussi sur la fiabilité de son moyen de stockage :

  • Format : NVMe 1.3 M.2 (2280)
  • Interface : PCIe Gen3 8 Go/s, jusqu'à 4 voies
  • Capacité : 1 To
  • Type de mémoire : TLC 3D
  • Endurance en écriture : 1300 To
  • Débits en lecture annoncés : 3450 Mo/s
  • Débits en écriture annoncés : 3200 Mo/s
  • Dimensions : 80 x 22 x 3,6 mm


Des belles prestations

Le FireCuda 510 frappe fort avec une fiche technique bien fournie. Seagate propose ainsi deux modèles de SSD "gaming" : un de 1 To et un autre de 2 To. Entre les deux, peu de différences, hormis un cache deux fois supérieur sur la version 2 To. Le format NVMe 2280 de ce SSD en M.2 permet aussi bien d'être placé dans un ordinateur très compact que dans une grande tour, sans différence de performance. De plus, il repose sur l'interface PCIe de troisième génération, jusqu'à 4 voies. Le résultat devrait être un SSD capable de concurrencer le géant du secteur : le Samsung 970 Pro.

FireCuda 510 5

Une fois l'étiquette retirée, on observe que les puces sont placées des deux coté du SSD. Sur la face avant on retrouve deux puces TLC signées Toshiba d'une capacité de 256 Go chacune. On constate aussi qu'il y a un contrôleur Seagate STXYP0160031, une puce SKHynix qui sert de mémoire vive en DDR4, ainsi qu'une puce de gestion d'alimentation PHISON. De l'autre côté sont implantées deux autres puces Toshiba de 256 Go, pour un total de 1 To. Puis il reste une seconde puce SKHynix en DDR4.

FireCuda 510 6

Les puces de mémoires sont donc des NAND 3D TLC, mais il existe aussi un cache en SLC dynamique allant jusqu'à 28 Go, pour assurer des performances optimales. Seagate promet ainsi de pouvoir attendre les 3450 Mo/s en lecture et 3200 Mo/s en écriture. Des chiffres très optimistes, qui méritent d'être testés. La marque indique aussi que son SSD est capable d'avoir une endurance de 1300 To en écriture. C'est tout simplement énorme et pour appuyer leurs propos, Seagate annonce une garantie limitée de 5 ans ainsi que minimum 1,8 million d'heures entre chaque panne. Pour l'endurance, il faudra laisser le temps décider de celle-ci, mais pour les performances c'est à voir.

Les performances

L'offre de Seagate est très généreuse, avec 3450 Mo/s en lecture et 3200 Mo/s en écriture. Il faut à présent déterminer si la promesse est tenue ou non. À titre de comparaison, si Seagate respecte les chiffres, son SSD pourra être supérieur à celui de Samsung.

test firecuda 510

Le résultat est dans l'ensemble plutôt bon, même si les promesses ne sont pas respectées. Malgré cela, le FireCuda 510 parvient à dégager quasiment 3400 Mo/s en lecture. C'est suffisamment proche pour que l'on puisse parler de marge d'erreur. En revanche pour ce qui est de l'écriture, il n'y a pas de marge d'erreur avec un résultat à 2850 Mo/s, contre 3200 Mo/s annoncés. Mais en comparaison cela suffit tout de même au FireCuda 510 pour dépasser le grand challenger Samsung en écriture. Ce résultat est donc à la fois décevant pour l'offre que promettait Seagate, mais tout de même très impressionnant.

Face à la concurrence, il s'approche fortement en lecture du Samsung 970 Pro, ainsi que du Western Digital Black SN750, étant monté à 3 510 Mo/s. C'est donc en écriture qu'il brille en détrônant le 970 Pro d'une centaine de Mo/s. Du côté des températures, elles restent vraiment modérées avec seulement 68°C sans aucun dissipateur thermique. Pour les joueurs réguliers, avec une tour, il sera préférable d'y installer un dissipateur thermique. Certaines cartes mères en intègrent, ce qui permet en bonus de cacher le SSD.

FireCuda 510 3

Pour ce qui est des performances en jeu, il n'y a aucune différence avec le SSD Western Digital Black SN750 : temps de chargement identiques, respawn sans différence de temps, bref, il fait ce que tous les SSD NVMe font : être rapide. La différence entre les temps de chargement est au maximum d'une seconde (sans compter l'erreur de chronométrage).

Le logiciel SeaTools SSD

Il existe deux versions de SeaTools, le "Seatools pour Windows" et "l'interface utilisateur graphique de SeaTools pour SSD". Les deux logiciels ne sont pas les mêmes, mais le second est plus intuitif, mais en anglais. On peut ainsi y voir les différentes informations sur son ou ses moyens de stockage Seagate. On retrouve la référence du produit, avec un pourcentage de l'espace disque utilisé, la température en temps réel, le nombre total d'octets écrits, ainsi que la durée de vie du SSD en pourcentage.

seagate tools SSD 1

Dans l'onglet "Opération", on retrouve des fonctionnalités plus avancées. Attention, certains paramètres peuvent effacer, voir endommager votre SSD, ils sont donc à manier avec précaution. On peut ainsi faire la mise à jour du firmware, effacer les données, faire un test, regarder les logs enregistrés et modifier des paramètres comme la capacité.

seagate tools SSD 2


Conclusion

Le FireCuda 510 affiche une belle fiche technique, comme une endurance de 1300 To sur le modèle 1To, et de très bonnes performances, malgré que la mémoire soit en TLC. Le prix est quant à lui un peu élevé, même s'il est en dessous de celui du Samsung 970 Pro, mais ce n'est pas son point fort face à d'autres SSD. En revanche, l'appellation "gaming" est sans surprise purement marketing. Si vous pensez qu'il fera des merveilles en jeu, ce n'est pas le cas. Dans les faits, même un mauvais SSD NVMe aura une faible différence dans les temps de chargement. Les débits sont tellement élevés, que les résultats se tiennent dans un mouchoir de poche. On remarque aussi que Seagate ne propose aucun refroidisseur pour dissiper la chaleur. Pourtant, même si un SSD plus froid n'ira pas plus vite, un SSD trop chaud ira moins vite. Ce serait dommage de brider les performances après une utilisation trop importante.

FireCuda 510 2

Seagate Firecuda 510 : l'avis de Clubic

Le bilan est très positif pour Seagate, qui est ainsi parvenue à réaliser un bon SSD. Il détrône même le leader historique Samsung en écriture. Autant en lecture, qu'en écriture, il va vite ! Mais son point faible réside dans son prix très "premium". On pourrait ainsi penser que Seagate aurait apposé une "taxe gaming". Dans tous les cas, avec une petite remise, ce SSD est tout simplement excellent.


Seagate FireCuda 510 1 To

Les plus
+ Très bonnes performances
+ Endurance de 1300 To
+ Garantie 5 ans
Les moins
- Seulement deux capacités disponibles
- Le prix "premium"
Performances
Gestion thermique
Endurance
Design
Prix
4.5

Modifié le 11/09/2019 à 10h50
14 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top